Banques islamiques: le PJD s’impatiente…

Décidément, la question des banques participatives est devenue un leitmotiv chez les dirigeants et les députés PJD.

Il ne se passe plus un jour sans qu’elle ne soit invoquée ici et là. Mohamed Bousaid, ministre des finances, a été interpellé par eux sur le sujet, mardi au Parlement, et les députés islamistes ont déjà convoqué le wali de Bank Al-Maghrib devant la commission des finances, sans résultat. Ce dernier devait, par ailleurs, tenir une conférence de presse le 30 juin dans laquelle il devait s’expliquer sur la question. Le PJD ne semble pas attendre ces explications, il estime que la concrétisation de ce projet n’a que trop tardé. Les islamistes espèrent bien voir ouvrir ces banques avant les prochaines élections pour en faire l’un de leurs argumentaires électoraux.