Bank Al-Maghrib : Le nombre de faux billets en recul de 34%

Le nombre de faux billets a accusé un repli de 34% à 6.335 coupures d’une valeur d’un million de dirhams (MDH), indique Bank Al-Maghrib (BAM).

Sur les faux billets décelés, la coupure de 200 est demeurée prédominante avec une part de 69%, précise la Banque centrale dans son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l’exercice 2020, présenté par Abdellatif Jouahri, Wali Bank Al-Maghrib à SM le Roi Mohammed VI.

Le ratio de contrefaçon ressort ainsi à 2,9 billets pour chaque million de billets en circulation contre 5,2 en 2019, fait savoir la même source.

En ce qui concerne les documents sécurisés, les engagements de la Banque vis-à-vis de ses partenaires ont été honorés en intégralité. A ce titre, elle a pu produire et livrer plus d’un million de passeports biométriques, 1,2 million de Cartes identitaires sécurisées personnalisées et près de 41 millions de différents types de documents sécurisés.

La Banque centrale a continué en parallèle ses efforts d’amélioration de la qualité de la monnaie fiduciaire en circulation.

Le traitement des billets a porté en 2020 sur 3,1 milliards d’unités, dont 2,6 milliards réalisés par les Centres Privés de Tri (CPT) et 472 millions par BAM.

Pour assurer la qualité requise, la Banque centrale opère en permanence des contrôles de l’activité des CPT. En 2020, et en dépit des contraintes induites par la crise sanitaire, elle a maintenu 76% de son programme de contrôle des CPT et réalisé, en outre, 15 missions spécifiques pour s’assurer du respect des mesures sanitaires édictées par les autorités.