BAM : Le besoin en liquidité des banques s’accentue

Le besoin en liquidité des banques s’est accentué à 74,8 milliards de dirhams (MMDH) en moyenne hebdomadaire en avril 2022, contre 66,7 MMDH un mois auparavant, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Dans ce contexte, les injections de liquidité de BAM ont porté sur un montant total de 85 MMDH, incluant 42,8 MMDH à travers les avances à 7 jours, 21,5 MMDH sous forme d’opérations de pension livrée et 20,7 MMDH via les prêts garantis, précise la Banque Centrale dans sa récente revue mensuelle de la conjoncture économique, monétaire et financière.

Sur le marché interbancaire, le taux moyen pondéré s’est maintenu à 1,50% et le volume moyen quotidien des échanges s’est établi à 3,9 MMDH, fait savoir la même source, ajoutant que sur les autres marchés, les taux des bons du Trésor n’ont pas connu de variations significatives en avril aussi bien sur le compartiment primaire que secondaire.

Pour les taux de rémunération des dépôts à terme, ils ont enregistré en mars des hausses mensuelles de 4 points de base à 2,16% pour ceux à 6 mois et de 11 points à 2,47% pour ceux à un an.

En ce qui concerne les taux débiteurs, les résultats de l’enquête de BAM auprès des banques relatifs au premier trimestre 2022 indiquent une baisse trimestrielle de 16 points de base du taux moyen global à 4,28%.

Par secteur institutionnel, les taux assortissant les prêts aux entreprises ont diminué de 26 points, avec des replis de 36 points pour les prêts aux grandes entreprises et de 3 points pour ceux aux TPME.

A l’inverse, les taux appliqués aux particuliers ont augmenté de 7 points, avec notamment une hausse de 3 points pour les taux appliqués aux prêts à la consommation et une baisse de 3 points pour ceux des crédits à l’habitat.