Averda monte en puissance

Selon Mohamed Ali Hodeib, DG d’averda Maroc, la ville de Nador a paraphé l’accord pour la réhabilitation de la décharge sauvage et l’exploitation d’une décharge contrôlée, le tout sur le même terrain, signé en 2012.

Selon Mohamed Ali Hodeib, DG d’averda Maroc, la ville de Nador a paraphé l’accord pour la réhabilitation de la décharge sauvage et l’exploitation d’une décharge contrôlée, le tout sur le même terrain, signé en 2012. La société attend l’ordre de service pour démarrer les travaux.

«Nous avons également proposé d’organiser une filière de tri et de recyclage sur place», indique M.Hodeib. Averda dit avoir postulé à d’autres offres et continuera de le faire. Un deuxième contrat pour une décharge est espéré d’ici la fin de l’année dans le pays.