Autoroutes du Maroc: une restructuration financière à  l’étude

L’Exécutif prépare une restructuration financière d’Autoroutes du Maroc. A la veille de l’achèvement de l’actuel contrat programme reliant ADM à  l’Etat et la signature d’un nouveau couvrant le prochain quinquennat, le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique et celui des finances mènent actuellement une étude devant arrêter le schéma de restructuration de l’entreprise.

 L’objectif est de mettre de l’ordre dans son endettement qui frôle aujourd’hui les 40 milliards de DH. Si ce montant n’a rien d’anormal au vu de l’importance des investissements que mène ADM, il est néanmoins de nature à la maintenir dans une situation structurellement déficitaire pour au moins 20 ans en raison des charges financières qu’elle supporte annuellement. Une problématique, sachant que le prochain plan autoroutier devrait prévoir plus de 1500 nouveaux kilomètres d’autoroutes pour lesquels des sources de financement devront être trouvées. S’il s’agit d’endettement une nouvelle fois, cela plongerait certainement ADM dans un gouffre qui nécessitera plusieurs décennies pour s’en sortir.

En attendant d’y voir plus clair, il y a lieu de noter qu’ADM a en tout investi 5 milliards de DH en 2015 dans le cadre de la poursuite des projets programmés dans le plan autoroutier actuel, auquel devraient s’ajouter 4 autres milliards l’année prochaine, dont la moitié sera consacrée aux aménagements prévus dans des axes autoroutiers déjà en service.