Autorisations de construire : la wilaya de Casablanca réagit

Elle atténue le tableau noir dressé par les opérateurs.

Vivement critiquée récemment au sujet des défaillances dans le processus d’octroi des autorisations de construire, la wilaya du Grand Casablanca réagit. Celle-ci a tenu en milieu de semaine une rencontre avec les professionnels, notamment les architectes et les promoteurs immobiliers qui sont à l’origine des griefs contre la procédure. Chiffres à l’appui, la wilaya atténue le tableau noir dressé par les opérateurs depuis quelques jours. Elle se base pour cela sur les remontées statistiques d’une plateforme informatique mise en place depuis début octobre dernier pour fluidifier les démarches administratives. Sur 1 309 dossiers traités depuis cette date, le délai de délivrance moyen des permis ressort à 32 jours.

Il est surtout intéressant de noter que les grands projets sont traités en 42 jours, selon les chiffres de l’autorité locale, alors que les professionnels rapportaient un délai minimum de 2 mois. Outre les durées d’examen, c’est l’avis systématiquement défavorable donné aux demandes qui insupporte les opérateurs. Les promoteurs immobiliers ont même insisté ces derniers jours sur des rejets quasi généralisés sur les grands projets. Là encore, les chiffres de la wilaya nuancent les choses et ressortent un taux d’avis favorable de 41% sur les grands projets, ce qui signifie tout de même un taux de rejet de 59%. La rencontre entre la wilaya et les professionnels était aussi l’occasion de calmer la grogne envers les services de la protection civile, ces derniers étant mis directement en cause par les opérateurs dans les forts taux de rejet des demandes d’autorisation. Les rapports se sont tendus entre les deux parties du fait de divergences d’interprétation de la réglementation en matière de protection contre les risques d’incendie. Des actions devraient ainsi être lancées pour trouver un terrain d’entente.