Automobile : bientôt un label marocain pour les pièces de rechange

Les produits contrefaits prolifèrent sur le marché des pièces de rechange automobile.

Ils représentent plus de 30% des volumes vendus chaque année. Pour faire face à ce fléau, l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (AMICA) a adressé une demande au ministère de l’industrie et du commerce pour le financement d’une étude approfondie sur les circuits d’importation et de commercialisation de ces pièces. L’objectif de cette étude est de permettre à l’association d’avoir des chiffres fiables et crédibles qui obligeront l’Administration des douanes à renforcer les contrôles des pièces de rechange importées. Parallèlement, l’AMICA, en concertation avec la CGEM, l’OMPIC et le COMPIAC, sont en phase de préparer un label marocain pour distinguer les pièces de rechange qui répondent aux normes de celles contrefaites.