Aref : plus de 400 MDH d’arriérés à  Meknès-Tafilalet

La problématique des arriérés de paiement des Académies régionales d’éducation et de formation (Aref) s’enlise.

Des entreprises au niveau de la région de Meknès-Tafilalet estiment le montant des paiements qui leur sont dus à plus de 400 MDH dans des lettres adressées dernièrement aux ministres de l’éducation et des finances. Les opérateurs font savoir en outre que des pénalités de retard leur sont appliquées au titre du non- achèvement de leurs travaux alors que ce sont les impayés de l’administration qui en sont la cause. Les entreprises menacent à présent de recourir à la justice. Dans une interview accordée à La Vie éco, le ministre des finances Mohammed Boussaïd estime le montant des arriérés à 850 MDH au niveau national et annonce la volonté du gouvernement de les apurer en 2015.