Appel à  la dépénalisation de l’avortement

La Coalition déplore que l’amendement ne soit pas élargi aux cas des grossesses non désirées.

A l’occasion de la Journée internationale de l’’action pour la dépénalisation de l’avortement, célébrée le 28 septembre de chaque année, la Coalition «Printemps de la dignité» est revenue sur la réforme de l’interruption volontaire de grossesse qu’elle a jugée insuffisante. Pour rappel, depuis la réforme de mai dernier, l’avortement au Maroc est autorisé en cas de malformation du fœtus, de viol ou d’inceste. La Coalition déplore que l’amendement ne soit pas élargi aux cas des grossesses non désirées.