ANRT : Baisse annuelle des prix des communications mobiles à fin 2015

Les prix des communications mobiles, mesurés par le revenu moyen par minute (ARPM), ont accusé une baisse annuelle de 16%, selon l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).

A fin 2015, l’ARPM mobile s’est établi à 0,27 DHHT/min, contre 0,32 DHHT/min une année auparavant, explique l’ANRT qui vient de publier les principaux indicateurs du marché des télécommunications au titre du 4ème trimestre 2015, ajoutant que le segment fixe a, en revanche, enregistré, une hausse de 17%, passant de 0,78 DHHT/min à fin 2014 à 0,91 DHHT à fin 2015.

La facture moyenne mensuelle de l’Internet mobile a enregistré, selon l’Agence, une baisse de 6% en s’établissant à 17 DHHT/client à fin 2015, alors que la facture de l’ADSL a connu une légère hausse de 1% en s’élevant à 94 DHHT/client à fin 2015.

Par conséquent, la facture moyenne par client Internet a connu une hausse de 4%, en s’établissant à 24DHHT/mois à fin 2015, contre 23 DHHT, une année auparavant.

Par ailleurs, l’ANRT indique que l’usage moyen sortant mensuel par abonné mobile continue sa croissance, faisant savoir que le nombre de minutes mobiles consommées a atteint 101 minutes en moyenne par client par mois à fin 2015, soit une hausse de 10% en un an.

Cette croissance, poursuit l’Agence, s’accompagne d’une évolution du trafic sortant mobile qui augmente de 9,56% sur une année, avoisinant les 53 milliards de minutes au titre de l’année 2015.

S’agissant du segment fixe, l’usage moyen sortant mensuel par abonné a évolué de 2% sur une année, passant de 121 minutes par client par mois en 2014 à 124 en 2015, tandis que le trafic voix sortant pour ce même segment a connu une baisse annuelle de l’ordre de 10,73% à près de 3,5 milliards de minutes au titre de l’année 2015.

En ce qui concerne l’évolution du nombre des abonnés, le parc mobile a connu une baisse annuelle de 2,35%, souligne l’ANRT, notant qu’à fin 2015, le Maroc comptait 43,08 millions d’abonnés mobiles avec un taux de pénétration d’un peu plus de 127%.

La répartition du parc mobile selon le mode de facturation fait ressortir une évolution annuelle positive de 14,77% du parc post payé qui a atteint 2,66 millions d’abonnés, relève l’Agence, précisant que cette progression se fait au dépend du parc du prépayé qui a baissé de 3,30% pour atteindre 40,41 millions d’abonnés.

Pour ce qui est du parc fixe, il a marqué, quant à lui, une baisse annuelle de 10,67% en s’établissant à 2,22 millions d’abonnés, dont 470.344 en mobilité restreinte (en baisse annuelle de 41,96%).

Le parc des abonnés Internet connait l’évolution la plus importante de tous les segments. Il s’est établi à fin 2015 à 14,47 millions, affichant un taux de croissance annuelle de 45,16%, souligne l’Agence notant que le taux de pénétration a atteint 42,75%.

Et d’ajouter que le parc Internet mobile a marqué une progression annuelle de 48,45% avec 13,34 millions d’abonnés, alors que le parc ADSL qui compte 1,13 millions d’abonnés, a enregistré également une croissance annuelle de plus de 15%.

Pour sa part, le parc des noms de domaine « .ma » a atteint 59.135 noms à fin décembre 2015, enregistrant une croissance de 8,6% sur une année.