Anfaplace recadre sa stratégie

Quelque mois après avoir changé de main, le centre commercial Anfaplace recadre sa stratégie. Le fonds d’investissement immobilier sud-africain Delta International qui a racheté cet actif à son développeur Inveravante, en septembre 2014, a chargé la société de services immobiliers AMS Morocco de ce chantier.

La refonte qui mobilisera un investissement représentant 20% de la valeur du centre commercial (il a été cédé à près d’un milliard de DH) visera d’abord à réajuster le positionnement. Il ressort en effet du diagnostic d’AMS que celui-ci n’est pas adapté actuellement aux caractéristiques du shopping center (environnement, taille…), ce qui induit une activité en dessous du potentiel réel. Il s’agira à cet effet, entre autres, de faire le tri parmi les enseignes du centre en se séparant de celles jugées inadaptées au cœur de cible, à savoir les femmes de plus de 30 ans et en attirant de nouvelles. Le propos est aussi de remédier à certaines lacunes sur le plan opérationnel (nettoyage, sécurité…). Ensuite, AMS planche sur la restructuration physique du centre afin d’améliorer le parcours client. Le cabinet, filiale d’AMS International, installé depuis 2 ans au Maroc, compte faire de ce type d’intervention son fonds de commerce sur le marché local. «Généralement, les centres commerciaux au Maroc sont loués par leurs développeurs sans ciblage, afin de les remplir au plus vite et pouvoir en retirer un bon prix à la revente. Cela s’avère préjudiciable pour l’activité par la suite», explique le management d’AMS. Le cabinet se positionne également pour conseiller des projets du centre aux premiers stades de la conception. AMS Maroc conseille dans ce sens le projet Green Mall à Rabat et M-Avenue à Marrakech.