Algérie : Yasmina Khadra successeur de Bouteflika ?

L’écrivain algérien Yasmina Khadra, de son vrai nom Mohammed Moulessehoul, auteur à  succès du roman « L’attentat » ou encore « Les hirondelles de Kaboul » a annoncé officiellement sa candidature aux élections présidentielles algériennes en 2014.

A la surprise générale, samedi 2 novembre, lors d’une déclaration au forum du quotidien Liberté, Yasmina Khadra annonçait : « C’est officiel, je suis candidat à la présidentielle de 2014 ». S’agissant de son programme électoral, Yasmina Khadra a répondu qu’il « viendra quand (il aura) l’impression que (sa) proposition est bien accueillie ». Mais si tel n’était pas le cas, « on ne peut aller contre la volonté d’un peuple », a-t-il estimé. Pour obtenir des voix, Yasmina Khadra n’a pas l’intention de recourir au parrainage d’un parti politique et a entrepris de récolter des signatures, conformément à la loi électorale qui exige de la part des candidats indépendants un minimum de 60 000 signatures d’électeurs, lesquelles doivent être recueillies dans pas moins de 25 wilayas. Plus précisément, 1 500 signatures au minimum doivent être collectées dans chaque wilaya. « Je sais que je mets les pieds dans le plat », a ajouté l’écrivain, qui affirme « avancer » et se « préparer ».

De son côté, Abdelaziz Bouteflika, l’actuel président algérien achèvera en avril 2014 son troisième mandat. A 76 ans et après quatorze années passées au pouvoir,  le chef d’Etat n’a toujours pas révélé s’il envisageait d’effectuer un quatrième mandat. Sa candidature est toutefois soutenue par Amar Saïdani, nouveau chef du Front de libération nationale, le parti au pouvoir.

Né en 1955 dans le Sahara algérien, Yasmina Khadra est lauréat de plusieurs prix internationaux pour ses nombreux romans et dirige actuellement le Centre culturel algérien (CCA) à Paris.