Algérie: remaniement ministériel de taille à  quelques mois des présidentielles

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a procédé, mercredi, à  un important remaniement ministériel, à  quelques mois de l’élection présidentielle prévue en principe au printemps 2014, a annoncé une source officielle à  Alger.

Le gouvernement Abdelmalek Sellal, maintenu à son poste, a connu des transformations majeures avec les départs d’importants ministres, à leur tête le ministre de l’Intérieur, Daho Ould Kablia, remplacé par Tayeb Belaiz, et le chef de la diplomatie, Mourad Medelci, dont le portefeuille est revenu à Ramtane Lamamra, Commissaire de l’Union africaine à la Paix et à la Sécurité depuis 2008 et ancien représentant de l »Algérie à l’ONU.

L’une des grandes nouveautés du cabinet « Sellal bis » est la nomination du général Ahmed Gaid Salah, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), en tant que vice-ministre de la Défense nationale, un département sous la tutelle du chef de l’Etat depuis son arrivée au pouvoir en 1999.

Le premier gouvernement Abdelmalek Sellal, qui fait face à plusieurs critiques sur la gestion des dossiers économique et social, est entré en fonction le 4 septembre 2012, dans la foulée des élections législatives remportées largement par les partis de l’Alliance présidentielle (FLN et RND).