ALE Maroc-Turquie : le gouvernement valide le projet de révision de l’accord

• Des droits de douane seront rétablis sur certains produits turcs pour une durée de cinq années.

Le projet de révision de l’accord de libre-échange Maroc-Turquie vient de franchir sa première étape. L’amendement a été adopté, jeudi, en conseil du gouvernement et porte sur le rétablissement des droits de douane à hauteur de 90% pendant cinq ans sur un millier de produits turcs. Une fois que le projet de loi portant amendement de cet accord aura été adopté par le Parlement, ce qui ne risque pas de poser grand problème, la nouvelle version de l’ALE entrera en vigueur. Pour en arriver là, le ministre de l’industrie et du commerce, Moulay Hafid Elalamy, a bataillé ferme pour convaincre les Turcs de l’intérêt pour les deux pays de cet aggiornamento de l’accord. Le ministre a dû faire face, en parallèle, avec fermeté à une campagne interne menée par les membres et sympathisants du PJD qui ont tenté un véritable forcing pour le maintien du statu quo. Le ministre, et à travers lui son parti le RNI, a été combattu pour avoir décidé d’établir un rééquilibrage à la balance commerciale bilatérale qui est pour lui un impératif pour lequel il a déclaré qu’il n’hésitera pas à dénoncer l’ALE qui lie les deux pays.
Au début de l’année, le déficit de la balance commerciale Maroc-Turquie avait atteint 19 milliards de DH avec des pertes d’emplois en dizaines de milliers, notamment dans le textile, des importations en évolution continue de vêtements, de tapis, de produits d’hygiène, d’agro-alimentaire,… (www.lavieeco.com).