« Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit »: 484 projets réalisés pour 448 MDH dans le secteur de l’éducation

Un total de 484 projets ont été réalisés dans le secteur de l’éducation nationale avec une enveloppe budgétaire globale de 448 millions de dirhams (MDH), et ce dans le cadre du programme de développement spatial « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit ».

Cet important chantier royal a été « une réelle opportunité pour lutter contre la déperdition scolaire dans la province d’Al Hoceima, notamment en milieu rural », souligne un communiqué du ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, publié à l’issue d’une visite de terrain effectuée jeudi à plusieurs projets, notant que ce programme a permis de couvrir la demande en matière de scolarisation en milieux urbain et rural.
La même source précise qu’il a été procédé à la création de 2 lycées qualifiants, 7 lycées-collégiaux, 5 écoles communautaires, 3 écoles primaires et 5 internats, en plus du réaménagement de 579 salles de classe, et de la mise à niveau de 26 établissements scolaires et 284 salles de classe.
Le programme « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit » a eu un « impact positif » sur plusieurs indicateurs éducatifs au niveau de la province, puisque le nombre d’élèves bénéficiaires d’internats est passé de 2.400 à 3.527, tandis que le nombre de bénéficiaires des services de transport scolaire a augmenté de 3.769 à 7.403, au moment où le nombre de classes communes a diminué », fait remarquer la même source.
Il a également contribué à faire baisser de 2,25 à 0,49% le taux de surpeuplement des classes de primaire, de 9,09 à 0,18% aux lycées collégiaux, et de 3,72 à 2,12% aux lycées qualifiants, ainsi qu’à réduire d’environ trois points le taux de la déperdition scolaire dans l’enseignement primaire, secondaire collégial et secondaire qualifiant. Concernant le taux de scolarisation, il a augmenté de 50 points dans l’enseignement préscolaire, 3 points dans l’enseignement primaire, 5 points dans le secondaire collégial et de 7,5 points dans le secondaire qualifiant.
Le taux de scolarisation des filles a connu, quant à lui, une amélioration significative, en atteignant 100% dans l’enseignement primaire et 66,40% dans le secondaire collégial (+3 points) et 47 % dans le secondaire qualifiant (+12 points). L’élargissement de l’offre éducative et l’évolution de ces indicateurs se sont reflétés positivement sur le taux de réussite aux examens normalisés des fins de cycles scolaires, dans la mesure où il a augmenté de 8 points dans l’enseignement primaire, 10 points dans le secondaire collégial et de 30 points dans le secondaire qualifiant.
(Avec MAP)