Al Barid Bank lance les travaux de construction d’une agence à El Guergarat

Plusieurs projets de développement ont été inaugurés et d’autres lancés à El Guerguerat et Bir Gandouz, à l’occasion du 46e anniversaire de la Marche verte, en vue de donner un nouvel élan à la forte dynamique socio-économique en cours dans la région.

A l’occasion du 46e anniversaire de la Marche Verte, et dans le cadre du programme de projets officiels lancés par les autorités locales, il a été procédé au lancement des travaux de construction d’une agence Al Barid Bank à El Guergarat, indique un communiqué de du groupe public. La réalisation de ce projet ambitieux, poursuit la même source, permettra à Al Barid Bank de mieux accompagner ses clients dans la région en leur offrant plus de proximité, renforçant ainsi sa position de Banque citoyenne, accessible et proche de ses clients.

Comme précisé par le groupe bancaire, plusieurs projets ont été lancés le week-end dernier dans cette région. Ainsi, il a été donné le coup d’envoi à une série de projets programmés dans de la province d’Aousserd. D’autres ont été inaugurés après leur réalisation.

Dans ce cadre, il a donné le coup d’envoi aux travaux d’aménagement des zones de distribution et de commerce au niveau du poste frontalier El Guergarate et à Bir Gandouz. De 30 Ha chacune, ces deux zones de dernière génération qui mobiliseront un investissement de 160 MDH sont de nature à renforcer l’attractivité économique de la région et à améliorer les infrastructures en vue d’attirer les investissements privés tant nationaux qu’internationaux.

Au poste frontalier El Guerguerat, ont été lancé les travaux d’électrification de ce poste frontière via son raccordement au réseau électrique du Centre de Bir Gandouz avec la construction d’un réseau de distribution moyen tension et bas tension, le renforcement de la centrale de Bir Gandouz et la réalisation d’une centrale solaire avec système de stockage.

Par ailleurs, ils ont donné le coup d’envoi des travaux du projet d’alimentation en eau potable du poste frontalier El Guerguerat (24 MDH), qui consiste en la réalisation et l’équipement d’un nouveau forage, d’une station de dessalement de l’eau de mer pour un débit de 432 m3/jour et la construction d’un réservoir surélevé avec une capacité de 200 m3.

A El Guerguerat, il a été procédé à la remise d’un camion-citerne dans le cadre du premier programme de l’INDH relatif au rattrapage des déficits en infrastructures et services sociaux de base dans les territoires les moins équipés.

Au Bir Gandouz, il a été donné le coup d’envoi aux travaux d’électrification et d’assainissement liquide aux centres de Bir Gandouz et d’Aousserd. Le centre de Bir Gandouz bénéficiera également d’un autre projet relatif à l’aménagement de l’éclairage public (2.4 MDH), avec la mise en place de 115 candélabres luminaires LED et plus de 5 Km de réseau d’éclairage public.

Au centre d’Aousserd, un projet d’envergure qui consiste en l’hybridation de la centrale Diesel existante par une centrale solaire avec un système de stockage sera lancé (51,25 MDH). Prévu d’être mis en service en décembre 2022, il a pour objectif d’assurer une alimentation en énergie électrique en continu 24h/24h au lieu de 12h/24h du Centre d’Aousserd. Plusieurs autres projets ont été inaugurés dans la zone, notamment la conservation des gravures rupestres et des sites archéologiques au centre de Bir Gandouz. Érigée sur une superficie de 365 m2, cette structure s’inscrit dans le cadre de la mise en application des dispositions de la composante culturelle du nouveau modèle développement des provinces du Sud.