Agriculture : le Maroc emprunte 150 millions de dollars à  la Banque mondiale

Ce prêt permettra à  environ 9.300 agriculteurs de disposer de services hydriques fiables dont ils ont besoin pour pratiquer des cultures de plus grande valeur.

La Banque mondiale (BM) a accordé au Maroc, mercredi 8 juillet 2015, un prêt de 150 millions de dollars destiné à un projet d’amélioration de l’utilisation des ressources en eau dans l’agriculture marocaine.

Selon la BM, ce prête financera la modernisation des réseaux d’irrigation et renforcera les capacités des prestataires de services afin d’optimiser la gestion d’une ressource limitée et de permettre à environ 9.300 agriculteurs de disposer de services hydriques fiables dont ils ont besoin pour pratiquer des cultures de plus grande valeur.

A noter qu’il s’agit du deuxième projet visant à appuyer le Programme national d’économie et de valorisation de l’eau en irrigation (PNEEI).

Le projet prévoit de faciliter l’accès des agriculteurs à l’eau – à la demande et de façon individuelle – dans quatre des neuf Offices régionaux de mise en valeur agricole (ORMVA) et, plus précisément, d’appuyer les ORMVA chargés de la gestion des périmètres d’irrigation à grande échelle de Doukkala, du Gharb, du Haouz et de Tadla.

Le projet facilitera également la mise en place de compteurs d’eau individuels dans chaque exploitation agricole de manière à ce que le volume d’eau consommé puisse être précisément établi. D’après la même source, l’amélioration du service permettra de recourir à des techniques d’irrigation plus efficientes, telles que l’irrigation au goutte-à-goutte.