Agriculture : la Comader et la FCA proposent des mesures pour faire face à l’actuelle situation exceptionnelle

La campagne agricole en cours est marquée par une importante hausse des températures et une forte baisse des précipitations, par rapport à une année normale.

Les retenues des barrages connaissent également une baisse significative ne permettant pas de répondre aux besoins pressants des cultures dans les périmètres irrigués.

Cette conjoncture, conjuguée à la situation actuelle due à la propagation du Coronavirus dans le monde, appelle à une vigilance accrue quant aux répercussions sur le secteur agricole et à la situation financière des agriculteurs.

Aussi, la profession agricole salut-elle l’initiative de l’Etat de mobiliser une enveloppe de 55 MDH pour la sauvegarde du cheptel ainsi que 200 MDH dans la distribution d’orge.

Afin de compléter ce dispositif, la Comader et la Fédération des Chambres d’agriculture exhortent le gouvernement de prendre des mesures complémentaires urgentes afin de préserver et de consolider les acquis réalisés dans le secteur agricole, dans le cadre du Plan Maroc Vert.

Entre autres mesures complémentaires proposées par la profession, l’exonération de toutes les obligations fiscales et les obligations sociales pour l’année 2020 et le report de toutes les échéances, au titre de la même année, des crédits accordés aux agriculteurs par Crédit agricole (CAM) dans toutes les filières de production, avec annulation des intérêts de retard.

Pour les petites exploitations, la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural et la Fédération des Chambres de l’agriculture proposent l’abandon des échéances bancaires dues au titre de l’exercice 2020.

Cela dit, la profession, représentée par la Comader et la FCA, dit rester mobilisée auprès des pouvoirs publics afin de déployer toutes les mesures d’accompagnement à prendre pour endiguer les effets de cette situation exceptionnelle.