Agression présumée d’un citoyen par un Caid : mise au point de la préfecture de Casablanca-Anfa

La préfecture de Casablanca-Anfa présente des explications sur une vidéo contenant de fausses déclarations d’une personne qui prétend être victime d’agression physique de la part d’un agent d’autorité.

Suite à la diffusion d’une vidéo sur un site internet en date du 25 avril 2022 contenant de fausses déclarations d’une personne qui prétend être victime d’agression physique de la part d’un agent d’autorité de la première annexe administrative Bousmara (préfecture des arrondissements de Casablanca-Anfa) et en réaction aux fausses informations et allégations contenues dans cette vidéo, la préfecture des arrondissements de Casablanca-Anfa tient à informer qu’elle a diligenté une enquête pour s’arrêter sur les détails de cet incident, de manière à préciser plusieurs données.

Dans une mise au point, la préfecture des arrondissements de Casablanca-Anfa précise que « les incidents cités dans cette vidéo remontent au 28 mars 2022 (un mois avant la diffusion de la vidéo) au moment où l’agent d’autorité, qui était en train d’accomplir ses missions de suivi des projets d’aménagement dans l’ancienne Médina de Casablanca, a été la cible d’attaques verbales, de menaces et d’insultes de la part de cet homme qui travaille comme ouvrier de chantier ».

« L’autorité locale, et en réaction à la demande de l’employeur de cet homme qui a réclamé de pas prendre des mesures contre lui compte tenu de sa situation sociale et matérielle, a décidé de ne pas le poursuivre en justice », souligne la même source.

Mais face aux allégations, qui n’ont aucun fondement, relayées dans cette vidéo et qui contiennent des éléments à caractère criminel relatifs à des allégations et des faits mensongers dans un but de diffamation, les autorités de la préfecture des arrondissements de Casablanca-Anfa affirment préserver leur droit d’avoir recours aux procédures judiciaires pour mettre en place les mesures juridiques qui s’imposent face à la personne en question.