Agadir : Quand les chantiers de la Commune sauvent le BTP

Souk Al Had, marché de Talborjt, aménagement et élargissement d’un ensemble d’avenues, de boulevards, extension et modernisation d’un grand nombre d’établissements scolaires, sont parmi les projets terminés.

Le programme de développement urbain a indéniablement un impact certain sur l’activité du BTP dans la région d’Agadir et un effet d’entraînement sur tout son écosystème. Les projets inscrits dans la feuille de route se concrétisent à une cadence accélérée et transforment la ville. Les chantiers achevés aujourd’hui sont nombreux. Parmi eux, l’achèvement des travaux de réaménagement de Souk Al Had est un des faits marquants de cette fin d’année. Depuis le démarrage du chantier, beaucoup d’ouvrages ont été réalisés à travers ce complexe qui se distingue par la mise en place d’une charte architecturale. Sous-bassement en zelliges, auvent en bois, le patrimoine architectural du Sud avec l’utilisation des matériaux de la région et les techniques d’aménagements locales ont été mises en avant dans ce projet. Cette approche met en exergue le savoir-faire des mâalems du Sud. La réhabilitation de la muraille avec ses 1 500 mètres de long et ses six mètres de haut, semblable à une enceinte de médina, constitue aujourd’hui un véritable hommage à nos murailles historiques. La majestueuse mosquée aménagée au cœur du complexe près de la porte N° 6 est aussi un chef-d’œuvre. Pour rappel, ce chantier dont la conception a été confiée à l’architecte Samira Saoudi, est d’un coût global de 180 millions de DH.

Dans le quartier de Talborjt, le marché implanté au cœur du quartier depuis les premières étapes de la reconstruction d’Agadir a aussi retrouvé son lustre d’antan après une opération de réhabilitation réussie. Conçue également par l’architecte Samira Saoudi, la mise à niveau de ce modèle architectural qui fait partie du patrimoine urbain à protéger dans la ville, a absorbé une enveloppe de 2 millions de DH.

Dans la ville, le développement et la mise à niveau des artères sont aussi menés de pair. L’aménagement et l’élargissement d’un ensemble d’avenues et de boulevards sont aujourd’hui terminés. Sur le barreau est-ouest la réalisation et mise en service de la trémie sur la RN1 ont changé le paysage et contribuent à désengorger la circulation. Aujourd’hui, c’est au tour de l’avenue Abderrahim Bouabid de bénéficier d’une opération de relifting. Pour le volet stationnement on notera l’achèvement des travaux du parking souterrain Al Inbiaat et ces jours-ci c’est le lancement des travaux du parking de la rue de la foire. A noter que ce nouveau projet ne figure pas dans le PDU mais apportera au centre-ville 420 places de stationnement sur 10000 m² après un investissement de 70 millions de DH et 24 mois de travaux.

Le dossier du renforcement des infrastructures scolaires a également enregistré de nombreuses réalisations dans ce programme, à travers la mise à niveau, la modernisation et l’extension de plusieurs établissements. Promesses ainsi tenues des engagements en prévision de la rentrée scolaire 2022-2023.

Aujourd’hui, les chantiers continuent au pas cadencé. Les habitants de la ville, fiers de voir leur ville connaître un renouveau et devenir plus attractive, prennent leur mal en patience. L’embellissement du cadre de vie d’Agadir le vaut bien et comme le dit si bien l’adage, «qui voudra être bien soigné devra être disposé à subir quelques gênes».