Agadir, laboratoire mondial des énergies renouvelables et durables

‘’Nous avons besoin de solutions hybrides!’’ Ainsi s’exprimait Aziz Rebbah, ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable, concernant l’efficacité énergétique. C’était à Agadir, lors de la 7ème édition de la Conférence internationale sur les énergies renouvelables et durables (IRSEC’ 19) qui a démarré hier 27 novembre et se poursuit jusqu’au 30 novembre.

A noter que l’événement, placée sous l’égide du ministère de l’Energie, est organisée par l’Espace méditerranéen de technologie et d’innovation (MSTI). Et ce en partenariat avec l’Agence marocaine pour l’énergie durable (Masen), l’Université Mohammed V de Rabat (UM5), la GIZ, le CNRST, Hydro Québec et plusieurs autres organismes nationaux et internationaux.

Face à un riche auditoire de plus de 400 participants d’une quarantaine de nationalités, le ministre Aziz Rebbah a exhorté les chercheurs à se constituer en réseau pour accompagner le développement d’une industrie des énergies renouvelables. Agadir qui est en passe aujourd’hui de diversifier son activité économique à travers la concrétisation du plan d’accélération industrielle pourrait être un laboratoire du développement d’un écosystème des énergies renouvelables et durables, a-t-il souligné.

Pour l’heure, le Souss Massa abrite des initiatives en faveur de l’efficacité énergétique. Les actions retenues en la matière dans le plan d’action communal en sont un exemple. Il s’agit notamment pour la réduction locale de la consommation énergétique de 20% à l’horizon 2020, de modernisation de la gestion de l’éclairage public à travers le remplacement des iodures métalliques par des projecteurs led. En matière de transport en commun, c’est sur la mise en place d’un bus à haut niveau de service que le Conseil régional et la Commune urbaine travaillent en synergie avec les autorités locales. En ce qui concerne les déchets solides, la Commune urbaine envisage notamment la valorisation énergétique du biogaz.

Dans la région, un projet pilote vise à promouvoir l’adoption de systèmes de pompage photovoltaique pour l’irrigation localisée dans les exploitations agricoles. L’opération est menée par l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, le département ministériel de l’Energie et le Crédit Agricole.

Le méga-chantier de la future station de dessalement, en cours de réalisation dans la province de Chtouka, est incontestablement un autre exemple qui distingue le Souss Massa en matière d’énergie renouvelable.

Initié par le département de l’Agriculture à la demande des agriculteurs et de leurs associations, ce chantier d’envergure, premier du genre en Afrique, se veut ainsi un projet pour endiguer l’inexorable déficit hydrique et offrir une nouvelle alternative en matière de ressources en eau. Doté d’une enveloppe budgétaire de 4,4 milliards de DH, c’est aussi un modèle de partenariat public privé et le fruit d’un processus de coopération entre le département de l’Agriculture et l’Office National de l’Électricité et de l’Eau potable pour mutualiser les moyens fonciers et infrastructures.

La mise en service de l’unité de dessalement, prévue en juillet 2021, offrira dans la première phase 275.000 m3/jour à raison d’un débit de 150.000 m3/jour pour couvrir les besoins en eau potable, et un débit de 125.000 m3/jour pour satisfaire les besoins en eau d’irrigation. Ses installations permettront à terme une capacité totale de 400.000 m3/jour qui devrait être partagée équitablement entre l’agriculture et l’eau potable. La station de dessalement permettra de renforcer l’irrigation de la zone de Chtouka sur une superficie de 13 600 ha et le renforcement de l’alimentation en eau potable de la zone du Grand Agadir.

En attendant, la 7ème édition de la Conférence internationale sur les énergies renouvelables et durables permet en tant que forum de présenter les travaux de recherche dans des thématiques liées aux énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et de développement durable. C’est aussi l’occasion dans un environnement demandeur de dénicher les opportunités de collaboration pour monter et financer des projets et attirer des investissements en la matière.