Aamara ouvre les barrages aux privés

Le secteur privé pourra désormais investir dans des centrales hydroélectriques pour subvenir à  ses propres besoins en électricité.

Décision de taille mais passée quasiment inaperçue : tout comme pour l’éolien, le secteur privé pourra désormais investir dans des centrales hydroélectriques pour subvenir à ses propres besoins en électricité. Une circulaire du ministre de l’énergie et des mines, Abdelkader Aamara, a fixé les modalités pratiques pour régir ces investissements. Mais il faudra certainement attendre encore quelques années avant de voir les premières centrales privées sur les barrages…