à‰lections communales, plus que quatre mois…

La date du scrutin sera probablement le 12 juin.

Dernière ligne droite pour les élections communales et régionales. La date de scrutin sera probablement le 12 juin, juste avant Ramadan, les présidents de régions et des communes seront connus, 15 jours plus tard. La deuxième Chambre sera entièrement renouvelée avant l’ouverture de l’année législative, le 9 octobre. Les textes électoraux, les lois organiques relatives aux collectivités territoriales (trois textes), devaient être adoptés en conseil de gouvernement du jeudi 22 janvier au même titre que le décret sur le nouveau découpage régional. Il faudra ensuite que ces lois organiques soient validées en conseil des ministres pour être injectées dans le circuit parlementaire. Les élus de la nation doivent mettre les bouchées doubles pour débattre et adopter ces textes. Or, seuls quatre mois nous séparent de la date de scrutin et l’actuelle session d’automne devrait prendre fin dans moins de deux semaines (le 4 février). La reprise n’est prévue que le 10 avril, date de l’ouverture de la session de printemps. Ce qui rend nécessaire une session extraordinaire. Normalement, laisse-t-on entendre auprès de la majorité, le débat de ces textes ne devrait pas supposer des difficultés majeures. L’essentiel du travail étant déjà fait et les dernières réunions de la commission nationale des élections, formée par les ministères de l’intérieur et de la justice, avec les partis de la majorité dans un premier temps, ceux non représentés au Parlement dans un second temps et enfin avec les formations de l’opposition, ont permis d’aplanir les plus grandes difficultés. Bien sûr, l’opposition a encore quelques doutes sur l’efficience de l’opération de préparation des élections qui devraient se dérouler dans des délais jugés très courts. De même que le découpage régional soulève encore quelques objections au même titre que le nouveau découpage proposé pour Casablanca.