Alliances se retire du Projet Sindibad

Le Groupe Somed rachète la totalité des parts de son partenaire.

Sortie de crise pour le projet Sindibad de Casablanca qui accusait un gros retard de réalisation à la suite des difficultés financières que connaît un de ses actionnaires majeurs, en l’occurrence le groupe Alliances. Ce dernier est actionnaire parts égales dans le tour de table du projet aux côtés du groupe Somed. Selon des sources concordantes bien informées, et dans un souci de permettre à ce grand projet, important pour la ville, de se réaliser, le groupe Alliances a décidé de céder la totalité de ses parts à son partenaire. L’accord a été conclu et la concrétisation de l’opération de cession serait en cours de finalisation. Mais d’ores et déjà, la Wilaya de Casablanca a été informée de la décision. Contacté par La Vie éco, le président du groupe Somed, Tarafa Marouane, a confirmé la transaction mais n’a pas souhaité pour l’heure divulguer le prix auquel a été effectué le rachat. Pour M. Tarafa, «il était primordial de pouvoir continuer le développement de ce projet structurant pour la ville». Le président de Somed en a profité pour annoncer d’ores et déjà aux clients résidentiels qui ont fait confiance à ce projet que «les premières livraisons seront faites vers la fin de l’année». Des clients qui ne devront donc plus de se faire de soucis tout comme le Wali, Khalid Safir, qui selon le président du groupe Somed, «malgré toutes les difficultés, a fait preuve d’une grande patience dont nous l’en remercions». Pour ce qui est enfin du parc d’attractions, quoi que déjà opérationnel, le patron de Somed indique que des réajustements seront effectués et de nouveaux équipements rajoutés. Tout est bien qui finit bien…