800 000 toxicomanes au Maroc

Nizar Baraka, président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), a révélé lundi 5 octobre, lors de la présentation du rapport 2014 de l’Observatoire national sur les drogues que le Maroc compte pas moins de 800 000 toxicomanes dont 3 000 qui se shootent par voie intraveineuse.

«Il faut aller au-delà de la prise en charge médicale des toxicomanes en leur offrant des opportunités d’insertion sociale et professionnelle et en créant au sein de la société de véritables relais d’accompagnement post-cure de ces personnes», a notamment proposé M. Baraka.