70 MDH alloués au soutien des associations œuvrant dans les domaines d’intervention du Pôle social

Une enveloppe de plus de 70 millions de dirhams (DH) a été allouée au soutien financier des associations œuvrant dans les domaines d’intervention du Pôle social au titre de 2015, en vertu d’accords signés, mercredi à Rabat, entre le ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement Social, l’Agence de développement social (ADS) et des associations.

Ce montant, dont le ministère et l’ADS contribuent à hauteur de 34,37 MDH, a bénéficié à 201 projets sur un total de 864 projets présentés par des associations opérant dans sept domaines, à savoir le soutien des centres d’accueil et d’écoute des femmes victimes de violence (44), le soutien des centres d’écoute et d’accompagnement des enfants victimes de violence (15), le soutien des centres de médiation familiale (20), l’autonomisation économique des femmes (39), le soutien des projets de développement social dans les quartiers défavorisés (60), l’assistance sociale des personnes âgées (13), et la mise à niveau des établissements de protection sociale des personnes en situation difficile (10).

Sur le plan régional, Fès-Meknès et Rabat-Salé-Kénitra occupent la première place avec 28 projets chacune, suivies par les régions Casablanca-Settat et Tanger-Tétouan-Al Hoceima avec respectivement 25 et 12 projets.

Intervenant à cette occasion, la ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui a relevé que la signature de ces conventions permettra de consolider le partenariat entre l’Etat et le tissu associatif, soulignant que l’opération de sélection des projets bénéficiaires a été marquée cette année par « des nouveautés qualitatives » reposant sur les principes de transparence et d’égalité des chances dans l’accès au soutien financier.

Faisant savoir que les domaines d’aide aux associations ont été élargis au titre de l’année 2015, la ministre a précisé que l’ADS procédera à l’accompagnement des associations bénéficiaires afin de faire le suivi et l’évaluation de leurs projets.

De son côté, le directeur de l’ADS, Abdellatif Bouazza, a indiqué dans une déclaration à la MAP que le ministère a délégué cette année à l’Agence, la gestion de son partenariat avec les associations, lequel vise à contribuer au développement local à travers des projets qui répondent aux besoins et aux aspirations des populations les plus vulnérables.

Le pôle social regroupe le ministère de la Solidarité, la Famille, la Femme et le Développement social, l’Agence de Développement Social, et l’Entraide Nationale.