48 prisonniers morts intoxiqués au Venezuela

Ils avaient consommé des médicaments qu’ils s’étaient procurés en pénétrant par effraction dans l’infirmerie de la prison il y a plus de deux semaines.

Quarante-huit détenus d’un centre pénitentiaire de l’Etat de Lara au Venezuela sont décédés après avoir consommé des médicaments qu’ils s’étaient procurés en pénétrant par effraction dans l’infirmerie de la prison il y a plus de deux semaines.

Au total, 148 d’entre eux souffrent d’intoxications liées l’ingestion d’antibiotiques ou d’antalgiques.

La version officielle présentée par les autorités pour expliquer les récents décès a été mise en doute par des organisations de défense des droits de l’homme.

Des prisonniers avaient profité de violentes manifestations dans la prison le 24 novembre dernier pour accéder à l’infirmerie et s’emparer de divers produits, notamment des antibiotiques et des cachets contre l’épilepsie et l’hypertension.

Des émeutes sanglantes dans ce même pénitencier avaient fait 50 morts l’année passée.