25 MDH pour renforcer le contrôle au port de Casablanca

L’Agence nationale des ports (ANP) veut renforcer le contrôle au niveau du port de Casablanca. Elle investira 25 MDH pour l’achat, l’installation et la mise en service d’un scanner relocalisable dédié au contrôle de conteneurs et ensembles rouliers.

La mise en place de ce nouvel outil a pour objectif non seulement de renforcer le contrôle mais également de fluidifier la circulation des marchandises au sein du port en réduisant le temps de contrôle par conteneur. Rappelons que les marchandises passent par différentes étapes qui vont de l’armateur à l’importateur et aux agents maritimes, en passant par le manutentionnaire, les transitaires et les transporteurs, sans oublier les services de contrôle (douane, ministère du commerce et de l’industrie et département de l’agriculture).