230 bus d’occasion libérés du port de Casablanca

Bonne nouvelle à Casablanca. Un premier lot constitué de 230 bus d’occasion, importés d’Europe, vient d’être libéré du port de Casablanca.

Selon une source anonyme, on devra attendre encore une dizaine de jours avant la mise en service de ces bus qui devront renforcer la flotte vétuste, héritée de M’dina Bus. Pour précision, il reste encore 170 véhicules pour boucler le nombre de 400 bus d’occasion à mettre en circulation avant la fin du contrat temporaire signé par l’Etablissement de coopération intercommunale Al Baida et Alsa. A partir de fin 2020, 700 nouveaux bus devront remplacer toute la flotte existante. Pour mémoire, ce premier lot devait être mis en service en janvier dernier. Néanmoins, il était bloqué au niveau du port de Casablanca en attendant la signature d’une convention d’investissement entre Alsa et le gouvernement marocain. Conformément à la nouvelle réglementation des Centres régionaux d’investissements (CRI), cette convention devait avoir l’aval de la Commission régionale d’investissement de Casablanca-Settat et celle de l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI) avant qu’elle ne soit soumise pour approbation à la Commission nationale des investissements (CNI).