174 personnes arrêtées parce qu’ils ne portaient pas de masque

Selon des sources bien informées, pas moins de 174 procès-verbaux ont déjà été dressés pour non-respect du port obligatoire des masques au Maroc.

Par ailleurs, un communique de la DGSN annonce que 1.769 individus interpellés au cours des dernières 24h, dont 1098 placés en garde à vue à la disposition des enquêtes préliminaires ordonnées par les parquets compétents.

Depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire, le 24 mars, 24.311 individus ont été interpellés au niveau de l’ensemble des villes marocaines. 13.091 d’entre eux ont été déférés aux parquets compétents. Et ce, dans le cadre des opérations sécuritaires menées pour imposer l’application des mesures de l’état d’urgence sanitaire.

D’après un communiqué ultérieur de la DGSN, l’analyse qualitative des indicateurs statistiques montre que la majorité des faits enregistrés se matérialisent par le refus d’obtempérer et la violation des mesures de l’état d’urgence, l’inapplication des directives des autorités publiques, l’attroupement, la désobéissance, l’incitation à l’attroupent et à la désobéissance, le non-respect des restrictions relatives à la circulation et le déplacement sans autorisation de quitter le domicile.

 

(Avec MAP)