Bourse

Premiers résultats 2010 mitigés pour les sociétés cotées

Maroc Telecom, Attijariwafa bank, Afriquia Gaz et Wafa Assurance ont publié des réalisations supérieures aux attentes. Lafarge Ciments, Maghreb Oxygène et Maroc Leasing n’ont pas atteint les niveaux prévus par les analystes.

Premiers résultats 2010 mitigés pour les sociétés cotées

Malgré le ralentissement économique subi par le Maroc en 2009 et 2010 dans plusieurs secteurs d’activité, les analystes restent confiants quant à la capacité des sociétés cotées à la Bourse de Casablanca à réaliser une bonne croissance au titre de l’exercice 2010. Leurs prévisions, actualisées il y atout juste quelques semaines, portent sur une progression de 10% des bénéfices de la cote. Cet objectif sera-t-il atteint ?
A fin février, sept sociétés cotées avaient déjà publié leurs comptes 2010. La tendance globale reste plutôt mitigée, car si certaines réalisations sont supérieures aux attentes, d’autres sont nettement inférieures aux prévisions des sociétés de Bourse.
En effet, Maroc Telecom, Attijariwafa bank, Afriquia Gaz et Wafa Assurance ont annoncé une croissance 2010 satisfaisante, malgré un contexte difficile marqué par la recrudescence de la concurrence, la montée des risques et le ralentissement du marché local. Pour l’opérateur historique, les analystes tablaient sur une progression comprise entre 1% et 4% du chiffre d’affaires et un recul de plus de 1% du bénéfice net part du groupe. Les résultats annoncés ont été meilleurs que prévu, puique le chiffe d’affaires a crû de 4,4%, à 31,66 milliards de DH, sous l’effet du bon comportement des filiales africaines du groupe, et le bénéfice net a été amélioré de 1,2%, à 9,54 milliards de DH, suite à une bonne politique de maîtrise des charges.
Attijariwafa bank a pour sa part augmenté de 10,6% son produit net bancaire (PNB) en 2010, à 14,67 milliards de DH, alors que les prévisions tablaient sur une baisse de cette indicateur ou, au mieux, une légère hausse limitée à 2%. Le résultat net part du groupe de la banque a, lui, progressé de 4,1%, à 4,1 milliards de DH, au moment où les professionnels du marché s’attendaient, là aussi, à une faible augmentation (environ 1%), en raison de la non-récurrence de certaines plus-values exceptionnelles.
De son côté, et malgré une hausse modérée de ses ventes (+4%, à 831 408 tonnes) ayant conduit à une perte de 2 points de part de marché, Afriquia Gaz est parvenue à améliorer son résultat opérationnel de 13%, à 430 MDH, et son bénéfice net de 12,4%, à 330 MDH, au moment où les analystes prévoyaient des progressions de respectivement 8% et 5%. De fait, la stratégie d’otptimisation continue de tous les maillons de la chaîne gazière, adoptée par la société depuis plusieurs années, s’est avérée payante en cette période de forte concurrence.

Maroc Leasing et Lafarge serviront le même niveau de dividende qu’en 2010

Quant à Wafa Assurance, pour qui les analystes pronostiquaient sur une baisse de 10% du résultat technique et de 5% du bénéfice net, compte tenu de la non-récurrence en 2010 de la plus-value de cession des participations dans Crédit du Maroc, elle a pu limiter le recul de son résultat technique à 5% et améliorer son résultat net de 7% grâce à de bonnes performances opérationnelles et au rendement de son portefeuille de placements libres, compte tenu de la hausse du marché actions en 2010.
Cela dit, Lafarge Ciments, Maghreb Oxygène et Maroc Leasing, qui ont également publié leurs comptes en février, ont déçu par des réalisations inférieures aux attentes. Pour le cimentier, les analystes s’attendaient à une faible croissance du chiffre d’affaires et du bénéfice (environ 2%) compte tenu d’une consommation nationale de ciment en quasi-stagnation en 2010. Seulement, le groupe a enregistré un recul de 1,6% de son chiffre d’affaires consolidé, à 5,3 milliards de DH, et une baisse de 10% de son bénéfice net, qui s’établit à 1,68 milliard de DH, suite à des ventes en baisse de 4,7% et à des charges dopées pour le renchérissement du coût du combustible.
Chez Maghreb Oxygène, certes, tous les indicateurs sont au vert, avec notamment un chiffre d’affaires en légère augmentation de 0,3%, à 208 MDH, et un bénéfice net en progression de 3,4%. Mais les prévisions des sociétés de Bourse espéraient une croissance bien plus importante, notamment une hausse de 3% du chiffre d’affaires et une amélioration de 12% du résultat net.
Quant à Maroc Leasing, qui a publié un profit warning fin 2010, elle affiche des baisses de résultat plus importantes que prévu. Son produit net bancaire a reculé de 34,2%, à 163 MDH, alors que les analystes s’attendaient à une baisse de 23% seulement, et son bénéfice a chuté de 43%, alors que le marché tablait sur un retrait de 26%.
Malgré cette tendance mitigée, les dividendes proposés sont globalement en hausse par rapport à l’année dernière. Hormis Maroc Leasing et Lafarge, qui distribueront le même niveau qu’en 2010, les autres sociétés serviront des dividendes en hausse jusqu’à 40%.

Maroc Telecom Principaux indicateurs 2010

Principaux indicateurs 2010

Chiffre d’affaires : 31,66 milliards de DH +4,4%
Résultat net : 9,54 milliards de DH +1,2%
Dividende par action : 10,58 DH +2,6%

Le chiffre d’affaires de Maroc Telecom s’est établi à 31,66 milliards de DH en 2010, en progression de 4,4% par rapport à 2009. Il a été porté par une hausse de 1,7% des activités au Maroc, mais surtout par le bon comportement des filiales africaines (Mauritel, Onatel, Sotelma et Gabon Telecom), dont le parc clients s’est apprécié de 58% contre 10% seulement au Maroc. Le résultat opérationnel s’est, lui, amélioré de 2,3%, à 14,33 milliards de DH, malgré la poursuite d’un important programme d’investissements (7,1 milliards de DH en 2010), et ce, grâce à une politique volontariste d’optimisation des charges. La marge opérationnelle de l’opérateur se maintient ainsi à un niveau confortable de plus de 48%. Au final, le résultat net part du groupe s’est apprécié de 1,2% par rapport à 2009, à 9,54 milliards de DH, et le dividende a été fixé par le management du groupe à 10,58 DH par action, en hausse de 2,6% par rapport à 2009.

Afriquia Gaz Principaux indicateurs 2010

Principaux indicateurs 2010

Ventes : 831 408 tonnes +3,8%
Résultat net : 329 MDH +12,4%
Dividende par action : 73 DH +4%

Les ventes d’Afriquia Gaz se sont établies à 831 408 tonnes en 2010 contre 801 356 tonnes en 2009, soit une hausse de 3,8%. Cette croissance modérée a fait perdre au leader 2 points de parts de marché, laquelle s’établit actuellement à 42%. Malgré cette situation, les indicateurs de rentabilité sont en nette amélioration par rapport à 2009. Le résultat d’exploitation a en effet progressé de 13%, à 430 MDH, et le bénéfice net a bondi de 12,4%, à 330 MDH. Cette performance est due à la stratégie d’optimisation de l’ensemble des maillons de la chaîne gazière adoptée par la société depuis plusieurs années. A cet effet, le management d’Afriquia a décidé de distribuer un dividende de 73 DH par action, en hausse de 4% par rapport au dividende distribué en 2010. Notons par ailleurs que les fonds propres de la société se sont bonfiés de 5,2%, à 1,8 milliard de DH, et que son total bilan est en hausse de 22%, à 5,7 milliards de DH.

Attijariwafa Bank Principaux indicateurs 2010

Principaux indicateurs 2010

Produit net bancaire : 14,66 milliards de DH +10,6%
Résultat net : 4,1 milliards de DH  +4,1%
Dividende par action : 8 DH +33,3%

Malgré le ralentissement du rythme de la collecte des dépôts et de la distribution des crédits au Maroc, Attijariwafa bank affiche en 2010 des réalisations commerciales et financières en bonne progression grâce à une meilleure diversification géographique et en termes de métier. L’épargne collectée par le groupe a augmenté de 7%, à 273,7 milliards de DH, et les crédits distribués se sont appréciés de 10%, à 219,4 milliards de DH. Le produit net bancaire s’est, lui, bonifié de 10,6%, à 14,67 milliards de DH, sous l’effet de l’augmentation de 21% de la marge d’intérêts et de 31% de la marge sur commissions qui a pu compenser le retrait de 16% du résultat des activités de marché et la non-récurrence des plus-values réalisées en 2009 sur la cession des participations dans Crédit du Maroc. Et compte tenu de l’augmentation de 3% du coefficient d’exploitation, à 43,8%, et de 0,05 point du coût du risque, à 0,58%, le résultat net part du groupe de la banque ressort à 4,1 milliards de DH, en hausse de 4,1%.

Lafarge Principaux indicateurs 2010

Principaux indicateurs 2010

Chiffre d’affaires : 5,35 milliards de DH -1,6%
Résultat net : 1,68 milliard de DH  -9,8%
Dividende par action : 66 DH +0%

Dans un marché national du ciment en quasi-stabilité (+0,4%), les ventes de Lafarge Ciments ont diminué de 4,7% en raison de la baisse de la consommation dans la région du Nord (-8,1%) et de l’arrivée de nouvelles capacités à Agadir et Ben Ahmed. Dans ce contexte, le chiffre d’affaires du groupe a reculé de 1,6% pour s’établir à 5,35 milliards de DH. Ce retrait de l’activité a été accentué au niveau de l’exploitation par le renchérissement du coût des combustibles et par la hausse des amortissements suite à la mise en service de la seconde ligne de fabrication dans l’usine de Tétouan. Le résultat opérationnel est en effet ressorti à 2,4 milliards de DH, en baisse de 12% par rapport à 2009. Conséquence directe, le résultat net de Lafarge ressort en baisse de 9,8% pour s’établir à 1,68 milliard de DH. Malgré cette dégradation, le management du groupe a décidé de servir aux actionnaires 66 DH par action, soit le même niveau qu’en 2010.

Wafa Assurance Principaux indicateurs 2010

Principaux indicateurs 2010

Chiffre d’affaires : 4,49 milliards de DH +4,7%
Résultat net : 724 MDH  +6,9%
Dividende par action : 70 DH +40%

Wafa Assurance a amélioré de 4,7% son chiffre d’affaires en 2010 pour atteindre 4,49 milliards de DH de primes émises. Cette évolution cache la progression de 30,3% de la branche non-vie, et le recul de 12,4% de la branche vie suite au recentrage volontaire de l’activité Epargne pour privilégier l’épargne longue et régulière. Néanmoins, le résultat technique de la compagnie a reculé de 5,4%, à 935 MDH. Une situation due à la non-récurrence en 2010 des plus-values exceptionnelles réalisées en 2009 sur la cession des participations dans Crédit du Maroc. En neutralisant l’effet de cet élément non récurrent, le résultat technique affiche une progression de 53,8%. Cela dit, malgré l’absence de plus-values exceptionnelles, le résultat net se bonifie de 6,9%, à 724 MDH. Cette progression résulte de la performance du portefeuille de placements libres de Wafa Assurance, suite au bon comportement du marché actions en 2010.

Maroc leasing Principaux indicateurs 2010

Principaux indicateurs 2010

PNB : 163,1 MDH -34,2%
Résultat net : 61,8 MDH -43,3%
Dividende par action : 20 DH +0%

En dépit de réalisations commerciales satisfaisantes, Maroc Leasing affiche, au titre de 2010, une rentabilité en nette baisse. En effet, la production de cette filiale de la CDG a progressé de 3,7%, à 3,88 milliards de DH, et son encours financier s’est apprécié de 15,1%, à 9,97 milliards de DH. Malgré cela, le produit net bancaire recule de 34,4%, à 163,1 MDH, en raison de l’harmonisation en 2009 des méthodes comptables après la fusion entre Maroc Leasing et Chaâbi, leasing. A périmètre constant, l’évolution de cet indicateur aurait été de 10,1%.
Signe d’une bonne performance opérationnelle, les charges générales d’exploitation de Maroc Leasing ont baissé de 9,5%, à 64,5 MDH. Seulement, impacté par l’importante contraction du produit net bancaire, le coefficient d’exploitation se dégrade de 11 points et ressort à 39,6%. In fine, le résultat net de la société chute de 43,3%, à 61,8 MDH.

Maroc Oxygene Principaux indicateurs 2010

Principaux indicateurs 2010

CA : 208,2 MDH +0,3%
Résultat net : 18 MDH +3,4%
Dividende par action : 18 DH +12%

La concurrence devient de plus en plus rude pour Maghreb Oxygène, et la demande sur le marché du gaz médical et industriel ne croît plus au même rythme qu’avant. La société affiche, en effet, un chiffre d’affaires quasi stable par rapport à 2009, à 208,2 MDH, alors que la croissance des années 2008 et 2009 était supérieure à 4%. Néanmoins, les efforts continus de maîtrise des charges opérationnelles ont permis aux indicateurs de rentabilité de la filiale d’Akwa Group d’enregistrer une progression plus importante. Le résultat d’exploitation s’est établi à 30,5 MDH, en hausse de 4,5%, et le bénéfice net est ressorti à 18 MDH, en appréciation de 3,4%. Compte tenu de ces réalisations, le management de Maghreb Oxygène a décidé de servir un dividende de 18 DH par action, en hausse de 12,5% par rapport à celui distribué en 2010. Notons que les fonds propres de la société ont progressé de 2,9%, à 180,8 MDH.

Souhaïl Nhaïli. La Vie éco
www.lavieeco.com

2011-03-07

Authentifiez-vous pour ajouter un commentaire

Bourse de Casablanca

Mise à jour : 2014-08-12 à 16:37
Masi : 9 401,41 (-0.34%)
Madex : 7 678,37 (-0.36%)
bourse
INVOLYS
175.00 +4.67%
bourse
PAPELERA TETUAN
43.50 +3.20%
bourse
STROC INDUSTRIE
136.00 +2.18%
bourse
TASLIF
38.31 -4.34%
bourse
MAGHREB OXYGENE
127.80 -3.33%
bourse
STOKVIS NORD AFRIQ
34.05 -2.71%

Cours de change

Vente
1 EUR 11.201 MAD
1 USD 8.3904 MAD
1 GBP 14.082 MAD
100 YENS 8.2106 MAD
1 SAR 2.2372 MAD
Achat
1 EUR 11.134 MAD
1 USD 8.3403 MAD
1 GBP 13.998 MAD
100 YENS 8.1616 MAD
1 SAR 2.2238 MAD