Votre argent

La Bourse peut rapporter gros même en période de crise

Il a toujours été conseillé d’investir en Bourse pour une durée moyenne à longue, afin de maximiser ses chances de réaliser des gains.

Bourse

Il a toujours été conseillé d’investir en Bourse pour une durée moyenne à longue, afin de maximiser ses chances de réaliser des gains. La place de Casablanca ne fait pas l’exception. Malgré l’atonie qui caractérise le marché depuis le déclenchement de la crise mondiale en 2008, les actions cotées demeurent un placement rentable sur le moyen terme. A titre d’illustration, un montant de 1 MDH investi en actions en 2007 peut rapporter en 2012 un gain de 40%, voire plus.

Supposons un portefeuille constitué en janvier 2007 des principales valeurs qui composent le Masi avec un réajustement des pondérations, à savoir IAM avec un poids de 29%, Attijariwafa bank avec 24,2%, Addoha avec 14%, BCP avec 13,2%, BMCE avec 10,5% et Lafarge avec 8,8%. A la liquidation en ce mois de novembre, et après déduction des différentes commissions, la plus-value nette de TPCVM (15%) ressort à 185 865 DH. En y ajoutant le montant des dividendes distribués pendant les cinq dernières années, net de la TPA de 10%, le produit net de ce placement s’élève à 398 871 DH, soit en pourcentage 40% de performance en pleine crise ! Celle-ci aurait pu atteindre un niveau encore pus intéressant si elle n’était pas plombée par la contre-performance de Maroc Telecom de 7% et du groupe Addoha de 52%. Ces sociétés ont vu leurs cours baisser au fil des ans en raison de la contraction des résultats de l’opérateur des télécommunications sur le marché national notamment, liés à la saturation du marché et à la baisse des prix du mobile. Addoha, quant à elle, a enregistré une baisse de son cours à cause de la méfiance des investisseurs quant à la capacité de la société de réaliser les résultats prévus dans son business plan, ainsi qu’au niveau d’endettement élevé du groupe.

Par contre, les cours des trois banques retenues dans le portefeuille ont enregistré une progression de 42% pour Attijariwafa bank, 114% pour la BCP et 46% pour BMCE Bank. Cette hausse est imputable aux performances commerciales et financières des trois établissements. Ajouter à cela le fait que les analystes de la place ont toujours recommandé d’acheter Attijariwafa et la BCP, qui recèlent un important potentiel de hausse, et dans une moindre mesure BMCE Bank, au regard du recul des résultats enregistrés récemment.

Lafarge, pour sa part, a réalisé une évolution du cours de 28,3% sur ces cinq ans. Et pour cause, le cimentier demeure le leader du secteur dans la région du Centre et du Nord avec des résultats probants sur la période, et ce, malgré un contexte fortement concurrentiel. En outre, le cimentier s’est engagé à attaquer de nouveaux marchés à travers la mise en place d’une nouvelle usine, visant ainsi à doubler sa capacité de production.

Ibtissam Benchanna. La Vie éco
www.lavieeco.com

2012-11-29

Authentifiez-vous pour ajouter un commentaire

Les articles les plus lus

Bourse de Casablanca

Mise à jour : 2014-04-18 à 15:53
Masi : 9 555,05 (+0.28%)
Madex : 7 802,46 (+0.30%)
bourse
SNEP
312.60 +5.97%
bourse
WAFA ASSURANCE
3350.00 +4.69%
bourse
DELTA HOLDING
32.70 +2.19%
bourse
FENIE BROSSETTE
156.90 -5.99%
bourse
MEDIACO MAROC
29.90 -5.97%
bourse
IB MAROC.COM
137.50 -5.82%

Cours de change

Vente
1 EUR 11.274 MAD
1 USD 8.1414 MAD
1 GBP 13.687 MAD
100 YENS 7.9677 MAD
1 SAR 2.1708 MAD
Achat
1 EUR 11.207 MAD
1 USD 8.0928 MAD
1 GBP 13.605 MAD
100 YENS 7.9201 MAD
1 SAR 2.1578 MAD