Politique

Le remaniement ministériel, toujours d’actualité

L’Istiqlal insiste sur la nécessité de revoir l’architecture du gouvernement, la charte de la majorité,... Le parti prépare un mémorandum qui sera présenté à la majorité dans quelques semaines.

remaniement ministériel benkirane chabat

Malgré les réticences des autres membres de la coalition gouvernementale, l’Istiqlal se montre toujours intraitable pour ce qui est de sa revendication d’un remaniement ministériel. «Après une année, il est tout à fait légitime de faire le bilan de l’action du gouvernement et de revoir son architecture. Cette architecture est-elle à même de résoudre les problématiques économiques et sociales auxquelles le pays fait face ? Est-elle toujours à même de répondre aux attentes des citoyens ?», s’interroge le député Adil Benhamza, également porte-parole de l’Istiqlal. Aussi, si, pour le moment, le parti n’a pas encore pris l’initiative de demander officiellement au chef du gouvernement de revoir la configuration de son équipe, l’Istiqlal ne manque plus une occasion sans insister sur l’urgence de ce relifting de l’Exécutif. La nouvelle direction du parti n’a cessé depuis plusieurs semaines de critiquer la manière d’agir et de diriger du chef du gouvernement. Aujourd’hui, le projet de Loi de finances lui donne un peu plus raison de manifester sa colère. Ni la direction du parti, encore moins ses parlementaires, n’ont eu l’occasion de jeter un coup d’œil sur le projet de Loi de finances avant sa présentation au Parlement. «Après que les grandes lignes du projet aient été présentées au conseil des ministres, le gouvernement n’a pas jugé bon de les présenter aux responsables des partis de la majorité», affirme Adil Benhamza.

Cela alors que c’est un document qui engage toutes les composantes de la majorité gouvernementale. Il faut signaler que des quatre formations de la majorité le secrétaire général de l’Istiqlal est le seul qui ne fait pas partie du gouvernement. Aussi, l’Istiqlal décide-t-il de mettre les points sur les «i».  Ainsi et selon les quelques indiscrétions qui filtrent des réunions désormais régulières du nouveau comité exécutif de l’Istiqlal, ce dernier planche actuellement sur un mémorandum qu’il soumettra aux membres de la majorité juste après l’adoption du projet de Loi de finances. Outre cette revendication de révision de l’architecture du gouvernement, le document, actuellement en préparation, comportera également, d’une manière globale, la vision de l’Istiqlal quant à l’action gouvernementale, à une nouvelle charte de la majorité et autres propositions à même de donner un nouvel élan à l’action de l’Exécutif. Si la nouvelle équipe dirigeante de l’Istiqlal s’est déjà dite non satisfaite du travail du gouvernement, c’est la première fois qu’elle évoque son désaccord avec les termes charte de la majorité. «Il faut préciser tout d’abord que c’est l’Istiqlal qui avait, le premier, émis l’idée d’une charte de la majorité gouvernementale. L’idée nous est venue après les fréquents désaccords qui cisaillaient le gouvernement de Abbas El Fassi. L’Istiqlal était donc convaincu de la nécessité d’un document de référence qui engage la majorité gouvernementale», explique Adil Benhamza. Mais, telle qu’elle a été rédigée, l’actuelle charte «ne répond pas à toutes les problématiques. Nous ne savons pas, par exemple, si la décision prise par la majorité doit émaner du gouvernement ou bien des directions des partis.

Car même si certaines décisions sont purement d’ordre technique, elles ont souvent un fondement politique», ajoute le porte-parole de l’Istiqlal. Bien sûr, en plus du remaniement ministériel et la révision de la charte de la majorité, le document sur lequel planche l’Istiqlal comporte également «quelques observations et des mesures sectorielles qui n’engagent pas les finances de l’Etat», ajoute le même Benhamza. Cela en insistant sur le fait que l’Istiqlal «ne veut nullement affaiblir le gouvernement, encore moins donner une image d’une coalition gouvernementale divisée».

Tahar Abou El Farah. La Vie éco
www.lavieeco.com

2012-11-12

Authentifiez-vous pour ajouter un commentaire

Bourse de Casablanca

Mise à jour : 2014-07-24 à 16:13
Masi : 9 333,89 (+0.44%)
Madex : 7 626,33 (+0.46%)
bourse
INVOLYS
191.30 +5.98%
bourse
PROMOPHARM S.A
752.00 +5.77%
bourse
MAROC LEASING
342.00 +4.52%
bourse
LABEL VIE
1294.00 -5.96%
bourse
DELATTRE LEVIVIER
250.00 -3.40%
bourse
DOUJA PROM ADDOHA
56.90 -1.39%

Cours de change

Vente
1 EUR 11.226 MAD
1 USD 8.3052 MAD
1 GBP 14.181 MAD
100 YENS 8.1946 MAD
1 SAR 2.2145 MAD
Achat
1 EUR 11.159 MAD
1 USD 8.2556 MAD
1 GBP 14.097 MAD
100 YENS 8.1457 MAD
1 SAR 2.2013 MAD