Rabat-Salé-Kénitra: Près de 600 abatteurs formés à l’occasion d’Aïd Al-Adha
10 août 2018
Lavieeco (25589 articles)
Partager

Rabat-Salé-Kénitra: Près de 600 abatteurs formés à l’occasion d’Aïd Al-Adha

Quelque 600 professionnels abatteurs et aide-bouchers, exerçant au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra, ont bénéficié d’une caravane de formation et de sensibilisation en matière de bonnes pratiques sanitaires et d’hygiène, organisée, jeudi à Rabat, dans le cadre des préparatifs d’Aïd Al Adha 1439.

Lancée en présence du wali de la région de Rabat-Salé-Kénitra, Mohamed Mhidia, cette opération, baptisée « Gezar diali », porte essentiellement sur les critères à observer pour choisir l’animal destiné à l’abattage, son entretien et sa nourriture, les conditions d’hygiène devant être réunies dans le boucher lui-même, ses outils et le lieu destiné à l’abattage, la bonne méthode d’abattage et de conservation de la carcasse et les moyens de protection de l’environnement contre les facteurs de pollution résultant de l’abattage.

Ce programme vise, notamment, l’identification, la traçabilité et la certification des bêtes et la lutte contre toute transgression aux lois en vigueur, sous la supervision des autorités, a souligné, à ce propos, le directeur régional de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) à Rabat-Salé-Kénitra, Youssef Al Hour.

Il s’agit également d’identifier les priorités et de mettre en place un calendrier d’enregistrement du cheptel destiné à l’abattage, a affirmé M. Al Hour dans une déclaration à la MAP, expliquant que la finalité est de rassurer l’ensemble des citoyens sur les ressources et moyens de prévention mobilisés pour garantir une bonne qualité des carcasses. Le responsable a, dans ce sens, mis en avant les actions de contrôle entreprises au niveau des différents points de vente et d’élevage, englobant la surveillance des déchets résultant de l’abattage et la qualité sanitaire des aliments pour animaux, estimant qu’une telle démarche revêt une importance particulière pour l’ONSSA et ses partenaires, étant donné son impact direct sur la santé humaine.

De son côté, le président de la FIVIAR, Mustapha Belfkih a fait savoir que cette opération est la première en son genre à l’échelle nationale et consiste à former plus 3.000 professionnels dans les différentes régions du Maroc.

L’objectif est de parer à d’éventuels problèmes sanitaires en sensibilisant les professionnels de la boucherie sur les bonnes pratiques sanitaire et d’hygiène à adopter lors de la préparation des carcasses de l’Aïd, a souligné le responsable. Cette campagne de formation et de sensibilisation destinée aux professionnels de la filière a été marquée par la distribution d’uniformes et de badges au profit des bénéficiaires.