Les épidémies n’ont pas disparu
4 juillet 2003
Lavieeco (25261 articles)
Partager

Les épidémies n’ont pas disparu

Epidémie : «maladie infectieuse qui frappe en même temps et en un même endroit un grand nombre de personnes soumises aux mêmes influences», dit le Petit Robert.

Epidémie : «maladie infectieuse qui frappe en même temps et en un même endroit un grand nombre de personnes soumises aux mêmes influences», dit le Petit Robert.
On croyait que les épidémies appartenaient à l’histoire ancienne. Dans les pays développés, on ne connnaissait plus depuis belle lurette que les épidémies de grippe ! Et qui sait qu’en 1918 et 1919, la grippe a plus tué que la guerre ne l’avait fait au cours des quatre années précédentes. En ce début de millénaire, dans les pays riches on meurt surtout d’infarctus, de cancer ou d’accident de la route. Rarement de maladie infectieuse. Que sont devenues les grandes maladies de l’histoire ? La peste, qui a tué la moitié de l’humanité au Moyen- Age, n’a pas disparu de la planète, comme en témoignent les ravages qu’elle commet actuellement en Algérie. Le vibrion cholérique sévit toujours en Asie et il a commencé en 1967 une carrière africaine ! Les maladies ne disparaissent pas, elles se déplacent en suivant l’évolution des sociétés humaines. Disparues, les épidémies ? Ce serait oublier que les maladies qui sont bénignes dans les pays développés, comme la rougeole et la coqueluche, tuent en Afrique les enfants mal nourris et mal vaccinés. Dessinez la carte de la faim dans le monde, c’est aussi la carte des épidémies. Deux décennies de Sida en Afrique, mais combien de siècles de paludisme ? La seule maladie épidémique qui a disparu de la planète Terre est la variole. Définitivement éradiquée ? Certains en doutent.