El Othmani échappe à sa première «interpellation»
4 décembre 2017
Tahar Abou El Farah (966 articles)
Partager

El Othmani échappe à sa première «interpellation»

La procédure était plutôt bien engagée. Le PAM, initiateur de cette proposition de «motion d’interpellation» du gouvernement à la 2e Chambre, a pu réunir le nombre des signatures requis.

Mais au moment du vote, lundi, c’est le mécanisme de la majorité qui a vraiment joué en sa faveur. Les conseillers des partis de la coalition gouvernementale ne se sont finalement pas présentés au vote alors que l’Istiqlal, en cohérence avec les décisions de ses instances dirigeantes, s’est abstenu de voter. Au final, les votes du PAM et des conseillers de la CDT et de l’UMT n’ont pas été suffisants pour enclencher cette procédure.