Téléphonie : l’américain Yezz vise les petites bourses au Maroc
19 janvier 2016
Imane Trari (381 articles)
Partager

Téléphonie : l’américain Yezz vise les petites bourses au Maroc

La distribution sera assurée par la société Burintel. Deux modèles sont disponibles dans les magasins Marjane et chez les commerçants de Derb Ghallef. Les négociations avec les opérateurs télécoms sont en cours.

Après Oppo et Wiko, une nouvelle marque de téléphonie mobile, Yezz, arrive au Maroc. Derrière cette incursion, on retrouve DDM Brands, une entreprise sino-américaine qui conçoit elle-même ses composants. La marque est encore relativement jeune dans le monde du smartphone. Créée en 2011, Yezz est tranquillement entrée sur le marché américain avec des téléphones Android. Leader en Amérique Latine en à peine 3 ans, elle est déjà vendue dans plus de 120 pays. En effet, depuis plus d’un an ce leader américain de la téléphonie mobile bon marché a engagé une stratégie de développement à l’international, précisément en Europe, en Russie, au Moyen-Orient et en Afrique. A cet effet, l’opérateur a signé un partenariat avec une entreprise française baptisée «Avenir Télécom». Pour pouvoir atteindre ses objectifs au coût le plus optimal, «le partenaire français signe des conventions de distribution avec des opérateurs locaux», explique Marion Chapparo, PR & Communication manager. Au Maroc, c’est l’entreprise «Burintel» qui assure la distribution et le développement. Elle a signé un contrat de distribution exclusif fin 2015, et a démarré la  commercialisation depuis début janvier.

Un bon rapport qualité/prix

Les appareils sont disponibles chez les commerçants de Derb Ghallef et les magasins Marjane. «Burintel est également en cours de négociation avec les trois opérateurs télécoms mais également d’autres enseignes de distribution», ajoute la manager. La marque ne compte pas pour le moment développer des points de distribution en propre.

Yezz prône le «freestyle mobile», un concept qui se veut plus mode que technologique. Ses quatre points forts résident dans le design, la qualité, les petits prix et la garantie de deux ans. La gamme proposée au Maroc comprend deux modèles. D’abord la référence phare de la marque, Andy 5EI. Ce smartphone 5 pouces surmonté d’un écouteur, d’un capteur photo frontal et des capteurs de luminosité et de proximité, sera commercialisé à un prix de 759 DH TTC. «Il sera le smartphone le plus accessible dans sa gamme sur le marché local», indique le management de la marque. Le second est un modèle classique. Des appareils 4G seront disponibles plus tard.

Avec un bon rapport qualité/prix, Yezz a tous les atouts pour percer sur le marché marocain, mais également africain. Dans cet esprit, la porte-parole de la marque explique que le marché africain des smartphones doublera d’ici 2017 pour atteindre 350 millions de téléphones intelligents. C’est pourquoi «nous avons décidé de nous installer au Maroc pour pouvoir introduire le produit plus facilement dans les pays de l’Afrique subsaharienne».