Gestion des compétences, les pistes à  suivre
3 juin 2005
Lavieeco (25422 articles)
Partager

Gestion des compétences, les pistes à  suivre

Gérer, c’est prévoir, c’est anticiper. Même si certains courants de pensée avancent qu’il est difficile de faire du prévisionnel en matière de gestion des ressources humaines tant l’environnement est instable

Gérer, c’est prévoir, c’est anticiper. Même si certains courants de pensée avancent qu’il est difficile de faire du prévisionnel en matière de gestion des ressources humaines tant l’environnement est instable et caractérisé par le manque de visibilité, d’autres pensent en revanche que, même dans ces conditions, il vaut mieux établir une gestion prévisionnelle, quitte à modifier les plans (plan de formation, plan de recrutement, plan de mobilité) qui sont établis dans le cadre d’une GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences).
Pour l’auteur du Guide de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences(*), «la GPEC permet à l’entreprise d’identifier et d’adapter les compétences de ses ressources humaines à ses propres besoins et aux attentes des salariés».
L’ouvrage, comme son nom l’indique, se veut celui de la méthodologie de la GPEC. L’auteur commence par situer la problématique de la GPEC dans la GRH et rappelle ainsi l’évolution de la fonction RH et l’intérêt de la prospective dans une démarche de GRH.
Dans la deuxième partie, il est question de la pratique de la gestion prévisionnelle. L’auteur revient sur les notions de postes, d’emploi, de référentiel métiers, de référentiel des compétences. Il s’agit en fait des outils de base de la GPEC.
Les pratiques en matière de GPEC sont illustrées par des cas pratiques dans le secteur industriel, celui des assurances ou encore de l’administration.
La dernière partie de l’ouvrage traite du management par les compétences, les conditions de réussite d’une telle démarche et d’une méthodologie pour évoluer d’un management hiérarchique vers un management par les compétences.