Enquête Rekrute : le Maroc attire de plus en plus les talents internationaux
22 juillet 2018
Brahim Habriche (1950 articles)
Partager

Enquête Rekrute : le Maroc attire de plus en plus les talents internationaux

Pour la 4e fois consécutive, BCG, The Network et Rekrute publient la Global Talent Survey, la plus grande enquête au monde sur la mobilité internationale et le comportement des travailleurs.

Cette enquête a porté sur plus de 360 000 personnes réparties dans 198 pays, dont 6 721 Marocains.
Il en ressort que le Maroc attire de plus en plus les talents internationaux. Ainsi, le Royaume a gagné 3 places en 2018 par rapport à 2014 et s’est hissé cette année à la 53e place des pays qui attirent le plus les actifs. Il devance ainsi les pays du Maghreb, notamment la Tunisie (121e place) et l’Algérie (83e place).
L’étude révèle aussi que les actifs qui recherchent un travail au Maroc viennent principalement des pays africains, à savoir les Ivoiriens, les Tunisiens et les Béninois.
Au top 10 des pays dont les travailleurs les plus attirés par le Maroc figurent la France, l’Arabie Saoudite, l’Egypte et la Belgique.
80% d’actifs marocains veulent travailler à l’étranger
Toujours d’après l’étude et concernant cette fois-ci les répondants marocains, ils sont 80% d’actifs marocains à accepter un poste à l’étranger, soit une hausse de trois points depuis 2014. Un taux beaucoup plus élevé également que la moyenne internationale où ce sont 57% des actifs qui souhaitent partir ailleurs.
A noter que 83% des interviewés ont moins de 30 ans, et 77% ont au minimum un Bac+5. 97% des répondants habitent actuellement au Maroc, et les 3% restants vivent et travaillent à l’étranger. Plus de la moitié des sondés sont des hommes (66% contre 33% de femmes).
Selon Lisa Ivers, Directrice associée du BCG Maroc et qui dirige le bureau de Casablanca, «avec l’ouverture de plus en plus volontariste vers l’Afrique, le Maroc est devenu un carrefour du monde de l’emploi. On le voit dans nos propres équipes : Marocains, Canadiens, Français, Sénégalais, belges, Américains, Camerounais, Egyptiens, Ivoiriens, Allemands… s’y côtoient et collaborent pour faire rayonner la plateforme marocaine à l’international».