Développeurs, data scientist…, ces  profils que s’arrachent les entreprises
25 avril 2018
Brahim Habriche (1944 articles)
Partager

Développeurs, data scientist…, ces profils que s’arrachent les entreprises

La vague de digitalisation et le cloud ont augmenté les besoins des entreprises pour des ingénieurs au profil très pointu. Des spécialistes en Java, Dot Net, PHP, SAP et big data sont fortement demandés.

Qu’il s’agisse de grands groupes, de PME ou de start-up, pratiquement toutes les organisations font les yeux doux aux profils IT. Et pour cause, les métiers de l’informatique et du web bénéficient de la transformation numérique des entreprises et des nombreuses créations de start-up.
Sur le portail Rekrute par exemple, pas moins de 900 offres publiées concernent des consultants SAP aux profils CMS PHO, en passant par les experts techniques Java/JEE…
Toujours est-il qu’on peut répertorier les différents profils selon trois catégories.
D’abord, les développeurs. Cette année encore, les activités IT contribuent fortement au dynamisme du marché de l’emploi, et en particulier pour les métiers du développement. Ainsi, presque toutes les entreprises recrutent au moins un développeur. Le besoin pour ces profils porte sur des missions aussi stratégiques que variées, de l’ajout de fonctionnalité au développement d’une plateforme complexe.

Les experts en cyber-sécurité sont parmi les profils les plus recherchés

A côté de ces profils, de nouveaux métiers sont apparus et pour lesquels l’expertise est encore rare. Il s’agit notamment des profils data scientist et les data miners, des profils qui analysent et donnent du sens aux données souvent chassées par les entreprises de tous les secteurs. En somme, le data scientist valorise les informations et en tire des applications pour chaque service. Malheureusement, la rareté de ces profils pousse les entreprises à chercher la perle rare à l’étranger.
Enfin, parmi les profils les plus convoités figurent notamment les experts en cyber-sécurité. Et pour cause, le lot de cyber attaques auxquelles sont souvent confrontées les entreprises fait que la recherche de profils ayant des compétences et de l’expérience dans ce domaine est très poussée.
Côté salaires, il ne faut pas s’attendre à une inflation. Certaines entreprises ont des grilles par profils et s’y tiennent. Les SSII payent souvent légèrement plus, mais les avantages ne sont pas les mêmes. Les rémunérations et les packages sont en relation directe avec l’expertise et l’expérience des talents recherchés. Bref, les entreprises cherchent à s’entourer de talents, mais n’entendent pas gonfler démesurément leur masse salariale.

A Lire aussi :

Entretien avec Chantal Aounil, Consultante, Bil consulting.

Questions à Abdelilah Nejjari, Cisco Middle East and Africa.

Trois questions à Rédouane Mabchour, DG d’Atos Maroc.