Coaching, yoga, hypnose…, six techniques pour maîtriser sa vie
26 mai 2006
Brahim Habriche (1944 articles)
Partager

Coaching, yoga, hypnose…, six techniques pour maîtriser sa vie

Le marché du mieux-être, un nouveau créneau en plein essor.
S’affirmer, développer son estime de soi, progresser en autonomie ou
encore gérer ses émotions sont les nouvelles préoccupation
des managers et cadres.

Yoga, méditation, PNL, sophrologie, qui gong, analyse transactionnelle… qui aurait cru que ces outils franchiraient les portes de l’entreprise ? Le développement personnel et les approches psychologiques connaissent depuis quelques années un véritable engouement sur le marché de la formation, dans la littérature managériale et plus largement dans le monde de l’entreprise. Dès lors, l’efficacité professionnelle s’évalue désormais à la juste gestion de la relation à soi et à autrui. Il faut désormais communiquer avec conviction, s’affirmer, développer son estime de soi, progresser en autonomie ou encore gérer ses émotions pour être plus performant. Comment expliquer le succès actuel de ces pratiques dans l’entreprise ?

On est arrivé aujourd’hui à démystifier ces outils autrefois méconnus. On considère qu’ils ne relèvent plus seulement de la thérapie mais aussi du développement personnel», souligne Nadia Cathomen, psychothérapeute et DG associé du cabinet Maroc Devenir.

Découvrir des facettes non exploitées de sa personnalité
Il convient de souligner que le développement personnel s’adresse aujourd’hui à des personnes «en bonne santé psychique» désireuses de mettre en place un projet de vie. Dans son ouvrage Le développement personnel, le philosophe Michel Lacroix abonde dans ce sens, soulignant que le but est d’apporter un plus à l’individu, et non de combler des manques liés à son passé.«A la question relative au pourquoi, le développement personnel substitue une approche fondée sur le comment».

Pour beaucoup d’observateurs le concept trouve sa source dans les théories de la «psychologie humaniste» qui s’est développée aux Etats-Unis dans les années 60. Cette psychologie, théorisée par le psychologue Abraham Maslow (connu pour sa pyramide), fait savoir que l’homme est vu comme un être fondamentalement bon qui manifeste une tendance naturelle à se réaliser. Afin d’atteindre ce plein épanouissement, il lui est nécessaire de se mettre en contact avec son «moi» profond porteur de potentiel humain. Cela lui permettra de faire émerger à la conscience les potentialités et de pouvoir les réaliser.

Dans cette dynamique de «renouvellement de soi», le coaching trouve bien sa place. Après un passage dans le monde sportif, il entre de plain-pied dans l’entreprise. Abdelhai Lazrak, DG du cabinet de recouvrement Capital services, y a trouvé un moyen pour développer de nouvelles compétences mais aussi une nouvelle manière de remettre de l’ordre dans ses priorités par rapport à son statut de manager. Bref, nombreux sont ceux qui louent les mérites du coaching et constatent qu’il leur a permis de découvrir de nouvelles facettes, non exploitées auparavant, de leur personnalité. A noter que la démarche de coaching ne s’appuie pas sur une seule méthode ou un seul outil mais plusieurs. Il fait appel à plusieurs disciplines, dont la PNL (programmation neurolinguistique), l’analyse transactionnelle, le MBTI et bien d’autres. Si ces outils de développement personnel relèvent de la psychologie ou de la psychothérapie, d’autres, en revanche, prennent leur source dans les pratiques orientales. On peut ainsi citer le bouddhisme zen, le yoga, la méditation et la relaxation (voir pages suivantes). Enfin, les sports, notamment les arts martiaux, permettent aussi d’évacuer le stress et de rester zen.

Toujours est-il que la recette pour se développer, trouver le juste milieu, dans une voie qui est propre à soi, pour mieux vivre, implique une ouverture aux autres et aussi une ouverture sur soi. C’est ce que l’on appelle l’introspection.