La Vie éco Carrières

La forme d'une demande d'emploi est aussi importante que son contenu

Il faut savoir repérer les informations essentielles dans l’offre d’emploi.
Il est préférable d’adresser une demande d’emploi directement au recruteur et pour cela il est utile d’avoir son nom.
Lors de l’entretien de recrutement, être présentable et répondre de manière précise. Eviter la familiarité.

La forme d'une demande d'emploi est   aussi importante que son contenu

Après le soulagement qui marque la fin de la scolarité, vient le parcours du combattant de la recherche d'un emploi. Beaucoup de jeunes diplômés n'y sont pas préparés, d'où certaines désillusions. Ali Serhani, consultant en ressources humaines, expose quelques règles de base pour mettre toutes les chances de son côté.

La Vie éco : L'année scolaire est terminé depuis un peu plus d'un mois, nombre de jeunes diplômés recherchent un emploi. Est-ce la bonne période ?
Ali Serhani : C'est une erreur. La rentrée se prépare bien avant, à partir des mois de mai et juin. C'est l'occasion pour les jeunes fraîchement diplômés de connaître les opportunités qui s'offrent sur le marché, de profiter des périodes de stages pour convaincre les entreprises de leur apport... Les entreprises, surtout les mieux organisées, préparent leur rentrée en procédant à la réception des demandes d'emploi et aux entretiens de présélection pendant cette période. C’est à partir de septembre qu'on accueille généralement les nouvelles recrues.

Les annonces de presse sont l'un des canaux les plus utilisés pour chercher un emploi. Quelles sont les autres voies ?
Je dirais que les demandes spontanées sont privilégiées par les demandeurs d'emploi. Les demandes par internet font leur effet depuis un moment. Sinon, il faut aussi savoir mettre à profit son réseau relationnel (famille, amis, associations estudiantines ou professionnelles, forums de l'emploi, entreprise où on a effectué un stage...).

Comment décoder les annonces presse ?
Dans toute annonce, il faut savoir décortiquer le message pour en repérer les éléments essentiels. Généralement, l'annonce comprend des informations sur l'entreprise, généralement basiques, le profil des candidats et le poste à pourvoir. Il faut savoir rester attentif aux éléments objectifs: «être titulaire d'un diplôme», «bonne maîtrise d'une langue», «expérience significative dans tel ou tel domaine».

Comment construire un dossier en béton ?
D'abord, il faut penser à la forme des documents envoyés. Le CV ne doit pas dépasser une ou deux pages au grand maximum, même si la liste des expériences est longue (prévoir un document annexe ou détailler lors des entretiens individuels). Il faut aussi prévoir une photo (récente). C'est toujours utile. Si on maîtrise l'outil informatique, il faut bien veiller à préciser quel outil (AUTOCAD, CFAO, GPAO). Il faut faire ressortir ce qui est important. Par exemple, la pratique de stages volontaires (et non obligatoires dans le cadre du cursus universitaire) est toujours appréciée par les recruteurs. Même pour les hobbies, il faut savoir ne pas rester vague et éviter de mentionner des hobbies qui dénotent «l'esprit solitaire» du candidat.
La lettre de motivation doit également pouvoir accrocher le lecteur. Elle doit mentionner l'intérêt porté à l'entreprise, le poste souhaité ainsi que les motivations. Surtout éviter des banalités du genre: «votre entreprise est réputée être le leader dans tel ou tel domaine...».
Le candidat doit s'assurer du nom du destinataire de son dossier car il est préférable de personnaliser sa demande. Eviter d'envoyer la demande au nom du directeur général s'il s'agit d'une grande ou moyenne structure. Il y a de fortes chances qu'elle finisse à la corbeille. Au contraire, il faut s'assurer du nom du DRH ou du responsable recrutement s'il existe.
Par internet, il faut privilégier l'envoi personnalisé et éviter de faire apparaître les 36 000 autres adresses auxquelles on envoie la demande d'emploi. Ce qui signifierait que le candidat cible tout le monde et attend les premiers qui répondront (ce n'est pas professionnel). Il faut aussi éviter d'envoyer des fichiers lourds ou difficiles à ouvrir (format zip, par exemple). Des fichiers de type Word ou éventuellement PDF suffisent largement, car les destinataires ne sont généralement pas des férus d'informatique.

n Une fois un rendez-vous obtenu, comment affronter les entretiens ?
Tout d'abord, se dire que ce n'est pas le jour du jugement dernier. Que si l'on a été convoqué, c'est que tout simplement son dossier est considéré de prime abord comme «bon». La balle est donc dans votre camp, à vous de bien jouer. Etre parfaitement présentable, quitte à emprunter la cravate du voisin, le costume de votre cousin qui a la même taille que vous et les chaussures de votre frère....
Lors de l'entretien, il ne faut pas oublier que le «bon» recruteur attendra des réponses précises aux questions, qu’il n'ira pas par 36 chemins. Pour cela, il faut être armé. Il faut que le candidat sache détailler son expérience professionnelle s'il en a, ou mettre en évidence la cohérence des stages accomplis. Répondre de manière claire, ne pas s'égarer, rester posé et éviter la familiarité même si on vous y invite, rester soi-même, ne répondre qu'aux questions posées, sans aller trop loin.
Si une question vous paraît trop ouverte, demander des précisions sur sa teneur. Quand un recruteur vous demande de lui parler de vous, demandez-lui dans quel domaine précis. Ne faites pas comme celui à qui l'on avait posé cette question et qui a répondu : «Je m'appelle... je suis sous le signe des Gémeaux...» (anecdote vécue). Voilà à quoi il faut s'en tenir.

ali serhani
Consultant en ressources humaines
Quand un recruteur vous demande de lui parler de vous, demandez-lui dans quel domaine précis. Ne faites pas comme ce candidat qui a répondu «Je m’appelle..., je suis né sous le signe des Gémeaux».

brahim habriche
www.lavieeco.com

2005-09-02

Authentifiez-vous pour ajouter un commentaire
Météo Casablanca © meteocity.com