LA VIE ECONOMIQUE 14 Janvier 1972

L'activité des commerçants de Casablanca a baissé de 15% en 1971 !

Les commerçants de Casablanca sont déçus. Ils espéraient que la période des fêtes de fin d'année allait leur permettre de combler le retard considérable qu'ils avaient pris dans la réalisation de leur chiffre d'affaires en 1971.

LA VIE ECONOMIQUE JANVIER 1972.

Les commerçants de Casablanca sont déçus. Ils espéraient que la période des fêtes de fin d’année allait leur permettre de combler le retard considérable qu’ils avaient pris dans la réalisation de leur chiffre d’affaires en 1971. Or, la clientèle n’a pas répondu à leurs espoirs. Dans l’ensemble, on considère que les ventes ont été inférieures de 15% environ à celles de 1970.

Il est assez difficile d’en établir les véritables raisons. Toutefois, il semble que dans de nombreux commerces deux thèmes reviennent avec la plus grande fréquence. En premier lieu, la mutation qui s’est opérée chez la clientèle européenne n’a pas été favorable au commerce. Si la colonie étrangère est, en nombre, approximativement la même que l’an dernier, sa composition a subi un changement. Certaines catégories sont parties et ont été remplacées par des enseignants ou des conseillers techniques qui dépensent assez peu au Maroc. En deuxième lieu, la clientèle marocaine sur laquelle le commerce local fondait les plus larges espoirs a réagi assez différemment, surtout depuis les cinq derniers mois de 1971. Et il semble que ce ne soit pas uniquement une question de pouvoir d’achat. Certains acheteurs éventuels ont montré une réticence qui pourrait avoir pour but de ne pas afficher un trop grand train de vie.

La Vie éco
www.lavieeco.com

2012-02-20

Authentifiez-vous pour ajouter un commentaire
Météo Casablanca © meteocity.com