Formation continue : Témoignage de Ilham Laaoula Cadre dans une multinationale
1 février 2018
Lavieeco (25422 articles)
Partager

Formation continue : Témoignage de Ilham Laaoula Cadre dans une multinationale

«Un bon MBA vous permet de développer deux compétences majeures : le leadership et le team work».

Quel type de MBA avez-vous choisi de suivre ?

On peut vite se perdre dans la réflexion avec la multitude d’offres de MBA. C’est grâce à un salon dédié aux études supérieures que j’ai découvert le programme que j’ai finalement suivi, un International Masters of Business Administration (IMBA) de l’Université de Vancouver Island au Canada en partenariat avec l’Université de Hertfordshire en Angleterre. C’est un programme de 2 ans en formation continue (full-time) plus six mois pour la préparation de la thèse.

Mon choix a été guidé en partie par mon besoin de poursuivre mes études et mes objectifs de carrière mais aussi et surtout par mon envie de voyage et de diversité culturelle. En effet, ayant effectué mes études universitaires en anglais, j’étais principalement intéressée par une carrière à l’international ou dans une multinationale ici au Maroc, mais avant cela j’avais besoin de jauger ma valeur en tant que jeune diplômée d’une école de commerce au Maroc (Bachelor in Business Administration de l’IIHEM à Rabat) sur le marché du travail à l’échelle internationale et de m’appuyer sur un diplôme plus solide pour décrocher un emploi qui satisfasse mes attentes.

Quelle est la particularité du MBA ?

Il permet d’accéder à des postes plus stratégiques. Il met en confiance le recruteur quant à la flexibilité et au sérieux du candidat et ouvre plus facilement les portes de certaines entreprises prestigieuses. En outre, il constitue un véritable passeport pour une carrière à l’international.

Le programme que j’ai rejoint en 2006 comptait plus de 80% de participants de nationalités étrangères (Chine, Allemagne, France, Egypte, Maroc, Japon, Kuweit, Iran, Danemark, Jordanie, Mexique, Colombie et j’en passe), de 24 ans (j’étais la benjamine) à 50 ans avec pour la plupart une expérience professionnelle préalable dans des domaines divers et variés (entreprenariat, pharmacie, économie, bâtiment, finance, ingénierie informatique). C’est cette mixité culturelle et cette ambiance de visu éclectique qui donnent une dimension internationale non seulement au diplôme mais au campus lui-même. Contrairement à la formation classique basée principalement sur l’apprentissage théorique, le cursus que j’ai suivi privilégie l’apprentissage expérientiel et participatif. Plus souvent organisé en workshop qu’en réelles salles de cours, nous y avons tous gagné en maturité et appris à avancer non plus seuls mais en groupe. Cela vous prépare à être un meilleur atout en entreprise et développe ces deux compétences primordiales, le leadership & le team work, puisque les meilleurs leaders sont ceux qui jouent en équipe !

S’agit-il d’une initiative personnelle ou initiée par votre entreprise ?

Il s’agit d’une initiative personnelle. Les bancs de l’université m’ont manqués à la minute où l’on m’a remis mon bachelor.

Les bénéfices sont certes nombreux. Qu’est-ce que vous en retenez ?

S’il est bien choisi, un MBA peut constituer un accélérateur de carrière. Pour ma part, c’était une expérience très enrichissante sur le plan humain, personnel et professionnel.

Le bénéfice le plus important, hormis la technicité, reste sans doute la confiance en soi et en ses compétences. Cette formation m’a donné une vision transversale des fonctions de l’entreprise (marketing, finance, logistique, comptabilité, gestion des ressources humaines…).

Elle m’a permis de développer ma compréhension des enjeux régionaux et mondiaux et de me préparer à intégrer une équipe multiculturelle, ce qui intéresse nombre d’employeurs.  A des camarades de la cohorte, le MBA aura ouvert de nouvelles perspectives : une réorientation professionnelle pour certains, l’acquisition d’une double compétence et une évolution de carrière pour d’autres… Les bénéfices sont aussi variés que les objectifs des personnes inscrites au programme.

A-t-il boosté votre carrière ?

Sans nul doute. Je suis consciente que sans ce diplôme et l’ouverture qu’a permis ma formation, j’aurai eu du mal à trouver un emploi et qui plus est dans mon activité de prédilection : le marketing. J’occupe actuellement un poste au sein d’une entreprise de référence au Maroc et en Afrique avec plusieurs filiales et participations à l’international.