Le tajine marocain certifié sans plomb
7 novembre 2008
Lavieeco (25272 articles)
Partager

Le tajine marocain certifié sans plomb

A quelque chose malheur est bon. Après le déclenchement, en Australie, en avril dernier, de l’affaire des tagines d’origine marocaine présentant des taux de plomb jugés anormalement élevés (contenu dans

A quelque chose malheur est bon. Après le déclenchement, en Australie, en avril dernier, de l’affaire des tagines d’origine marocaine présentant des taux de plomb jugés anormalement élevés (contenu dans le produit de vernissage), l’administration a pris l’affaire très au sérieux. Après le lancement, en mai, d’une campagne d’analyses, le secrétariat d’Etat chargé de l’artisanat s’apprête à mettre en place un dispositif de certification.

Le principe est simple : tout tagine fabriqué et destiné aussi bien à l’export qu’au marché intérieur devra porter un label attestant que l’article ne contient pas de matières nocives. Ce label sera délivré par une entité de contrôle dûment chargée par le secrétariat d’Etat de procéder aux analyses et à l’homologation des produits.

Selon des sources au département de l’artisanat, la certification des tagines prendra effet à partir de janvier 2009. Des cabinets privés viennent d’être désignés pour superviser l’opération qui sera menée, dans un premier temps, dans les villes les plus connues pour la production de cet ustensile de cuisine : Safi, Salé, Marrakech et Fès. Reste à savoir, devant la prolifération des ateliers artisanaux, si l’Etat pourra arriver à tout contrôler, du moins pour les ventes locales.

Signalons qu’une opération similaire est prévue pour les théières traditionnelles (berrad) qui renferment également des teneurs très élevées en matières toxiques, dont le plomb.