3 octobre 2003
Lavieeco (25448 articles)
Partager

Fini les caisses en bois

Les professionnels de la pêche côtière et artisanale sont eux aussi rattrapés par la mise à niveau. Depuis le 1er octobre, ils n’ont plus le droit de débarquer leurs cargaisons

Les professionnels de la pêche côtière et artisanale sont eux aussi rattrapés par la mise à niveau. Depuis le 1er octobre, ils n’ont plus le droit de débarquer leurs cargaisons ni de la faire entrer dans les halles de poissons leurs bonnes vieilles caisses en bois (très souvent pourries, il faut le dire !) Dorénavant, seules les caisses en plastiques seront admises par les services vétérinaires au niveau des ports.
La décision avait été prise en septembre 2001 et devait entrer en vigueur en janvier 2002, avant d’être reportée jusqu’au mois de septembre 2002 à la demande des professionnels qui n’étaient apparemment pas encore prêts.
Au mois de septembre dernier, le ministère des Pêches a décidé, et sans recours, d’appliquer la mesure à partir du 1er octobre. Malgré tous ces reports et les largesses du ministère, les professionnels ne semblent pas encore bien préparés et ont tout fait pour obtenir un énième report.
Au terme de longues tractations, qui ont duré jusqu’au mardi 30 septembre dans la soirée, le ministère et l’Office national des pêches (ONP) ont accepté, à titre exceptionnel, que les caisses en bois neuf uniquement soient tolérées jusqu’à fin octobre. Au-delà, fini le bois. Et ce ne sont certainement pas les fabricants de plastique qui s’en plaindront puisque les pêcheurs auront besoin d’un million de caisses en plastique pour une dépense globale de 30 millions de DH. L’ONP se serait engagé à les aider en prenant en charge 16 millions de DH.