Du poulpe à  profusion
13 janvier 2006
Lavieeco (25423 articles)
Partager

Du poulpe à  profusion

Au sud, à  Dakhla plus précisément, les propriétaires de barques artisanales se frottent les mains. La campagne de pêche au poulpe est des plus prometteuses.

Au sud, à Dakhla plus précisément, les propriétaires de barques artisanales se frottent les mains. La campagne de pêche au poulpe est des plus prometteuses. C’est ce que confirment les statistiques établies à mi-campagne le 15 décembre dernier.

Le tonnage de poulpe débarqué par la pêche artisanale au niveau des trois sites relevant de Dakhla a été de 2 086 tonnes pour une valeur de 75 MDH. 52 % de ce volume ont été réalisés sur le site de N’térift pour une valeur de 38,4 MDH.
La campagne en cours s’annonce fructueuse. Le rendement moyen par sortie et par barque varie toutefois d’un site à l’autre. Ainsi, à N’térift, il a été de 95,6 kg pour 3 410 DH par jour d’activité contre 68,6 kg et 2 614 DH par jour d’activité à Lassarga et 115 kg et 4 014 DH par jour d’activité à Labouirda, soit le plus important rendement au niveau des trois sites. En moyenne, le poulpe a été vendu à 36 DH le kilogramme.

En comparaison avec les deux dernières campagnes, celle en cours constitue, pour le moment, un record en rendement par barque au niveau du tonnage et un quasi-record au niveau de la valeur. Et ce, en comparaison avec la moyenne des campagnes précédentes (calculées pour l’ensemble de la campagne).
A titre de comparaison, lors de la campagne d’août-septembre, le rendement moyen par barque le plus élevé a été enregistré à Lassarga avec 1 403 DH par jour, et à N’térift lors de la campagne de mars (3 555 DH par jour).