«Al Ahdath» reçoit un colis piégé
9 janvier 2004
Lavieeco (25415 articles)
Partager

«Al Ahdath» reçoit un colis piégé

Le directeur du quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia, Mohamed El Brini, a été le destinataire, lundi 5 janvier, d’un colis piégé sous la forme d’une lettre de vœux à

Le directeur du quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia, Mohamed El Brini, a été le destinataire, lundi 5 janvier, d’un colis piégé sous la forme d’une lettre de vœux à l’occasion du Nouvel An. Grâce à la vigilance du préposé au courrier, ce colis suspect a été intercepté. Son examen par le laboratoire scientifique de la police à Casablanca a révélé que ce colis renfermait effectivement des explosifs et était doté d’un système de mise à feu à l’ouverture. Plus révélateur, des analyses plus fouillées ont montré que les matières explosives utilisées dans la fabrication de ce colis (TATP) étaient semblables à celles utilisées dans les attentats du 16 mai 2003 à Casablanca.
Cet acte criminel est donc signé. C’est probablement la ligne éditoriale anti-intégriste de ce quotidien et les positions prises par sa rédaction et son directeur, Mohamed El Brini, qui étaient visées. C’est un journal qu’on cherche à intimider et un patron de presse qu’on veut physiquement éliminer. M. El Brini refuse de céder à ce chantage : «Ils cherchent à nous intimider afin qu’on renonce à notre ligne éditoriale. Notre journal poursuivra avec détermination son combat contre l’idéologie obscurantiste».
Le secrétaire général du SNPM, Younès Mjahed, estime que le colis piégé visait toute la profession et exprime l’entière solidarité du syndicat avec Al Ahdath Al Maghribia. Il invite les journalistes à participer à un sit-in de solidarité devant le siège de ce quotidien vendredi 9 janvier à 18 heures. M. Mjahed appelle les partisans de l’Islam politique à «clarifier leur attitude vis-à-vis de ce genre d’actes visant la liberté de la presse et la liberté de pensée».
Pour sa part, la Rédaction et le management de La Vie éco et du Groupe Caractères sont unanimes à condamner cet acte criminel et expriment, ici, leur solidarité pleine et entière avec la Rédaction et le directeur d’Al Ahdath Al Maghribia.