12 siècles de Fès : les grandes fortunes sollicitées
10 octobre 2008
Lavieeco (25422 articles)
Partager

12 siècles de Fès : les grandes fortunes sollicitées

Qui mieux qu’un Fassi pourrait redonner à Fès sa splendeur d’antan ? C’est sans doute cette certitude qui a poussé Saâd Kettani, président de l’Association du 1200e anniversaire de la

Qui mieux qu’un Fassi pourrait redonner à Fès sa splendeur d’antan ? C’est sans doute cette certitude qui a poussé Saâd Kettani, président de l’Association du 1200e anniversaire de la fondation de la ville, à lancer une grande opération de mécénat.

Ainsi, l’homme d’affaires et représentant d’une des plus anciennes familles fassies, a réussi à convaincre des représentants d’autres familles aisées de la ville de prendre à leur charge la restauration de certains lieux mythiques. Parmi ceux qui ont répondu présent, on retrouve des personnalités connues comme Karim Lamrani, Othmane Benjelloun ou Anas Sefrioui.

Chacun de ces mécènes s’est engagé à financer la restauration qui d’une entrée de la vieille ville, qui d’un pâté de maisons dans la médina… Ainsi, le patron du groupe Addoha, Anas Sefrioui, s’est engagé à mettre 180 MDH dans la restauration de plusieurs maisons menaçant ruine à la médina.

Othmane Benjelloun et Karim Lamrani et d’autres financeront chacun la rénovation d’une des portes légendaires comme Bab F’touh et Bab Boujloud, entre autres, ou de vieilles fontaines. Pour donner l’exemple, Saâd Kettani s’est lui-même porté volontaire pour la rénovation d’un site. Selon les informations fournies par l’Association pour le 1 200e anniversaire de la fondation de Fès, un comité de soutien se réunira prochainement pour arrêter les détails définitifs de l’opération avant le démarrage des travaux.