Edito

Le Guerrab arrive...

Les Casablancais doivent s'approprier le tram, le préserver voire le protéger contre le vandalisme. Le 12 décembre 2012 pourrait faire date dans l'histoire de la ville et le Guerrab, avec sa clochette, pourrait être le père noel des Casablancais en cette fin d'année...

Edito SAAD BENMANSOUR MAROC tramway

Les Casablancais avec leur humour légendaire ont déjà baptisé le nouveau tramway par le nom du Guerrab, et ce, à cause de son «habit» rouge et sa clochette. Le tramway qui va être mis en service le 12 décembre, si tout se déroule comme prévu, est censé régler les problèmes de circulation et les interminables embouteillages qui empoisonnent la vie des Casablancais.

Mais pour que le tramway réussisse, les Casablancais doivent l’emprunter en masse. Et ce n’est pas seulement une question de prix du ticket.

Sans parler des incidents de circulation inévitables sur le parcours, tout le monde, en particulier les usagers potentiels, se pose des questions quant à la sécurité à l’intérieur du tram. Y aura-t-il des agents pour assurer la sécurité à bord des rames ? Seront-ils en nombre suffisant ? Le tram circulera-t-il ou non les jours de matchs quand on sait ce que subissent les pauvres véhicules de M’dina bus ? Et les pickpockets ? Les mendiants ? La propreté ?...

Difficile de répondre à toutes ces questions sans une pointe d’inquiétude et d’appréhension.

Alors que faudrait-il faire ? La sanction n’est pas suffisante et ne le sera jamais tant que l’incivisme et le manque de fierté des usagers d’avoir des infrastructures à la hauteur ne sont pas de mise. La sauvegarde des biens publics n’a plus droit de cité dans les manuels scolaires, trop peu de campagnes de sensibilisation des jeunes au fléau de la destruction des bus et des biens de la communauté. Si nous voulons que ce projet soit une réussite, que les femmes, les hommes, les cadres, les étudiants, les enfants utilisent le tram sans peur, il faudra que nous tous changions d’attitude et mettions plus de cœur à sensibiliser nos concitoyens à l’importance de bien se comporter avec le tram en ne brûlant pas les feux rouges, en ne roulant pas sur les voies et en ne dégradant pas les sièges et les vitres. En un mot, les Casablancais doivent s’approprier le tram, le préserver, voire le protéger contre le vandalisme. Car au final, c’est quelque part eux qui l’ont financé à travers les deniers publics. Le 12 décembre 2012 pourrait faire date dans l’histoire de la ville et le Guerrab, avec sa clochette, pourrait être le Père Noël des Casablancais en cette fin d’année…ça ne dépend que de nous ! 

Saâd Benmansour. La Vie éco
www.lavieeco.com

2012-12-10

Authentifiez-vous pour ajouter un commentaire
Météo Casablanca © meteocity.com